#OREGON2022 :PETITE PREMIÈRE JOURNÉE POUR LA DÉLÉGATION BELGE.

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Pour ce premier jour de compétition dans le mythique stade de l’Université d’Oregon, Hayward Field, la délégation belge comptait 8 représentants en lice : 4 athlètes en individuels et une équipe de relais.

 

Premier dans l’arène américaine, Thomas Carmoy/CRAC disputait les qualifications du saut en hauteur. Tout de suite dans le bain après un essai réussi à 2m17, il doit s’y reprendre à deux fois pour passer 2m21 et à trois fois pour franchir 2m25. Cette barre sera sa dernière puisqu’il ne parvient pas à se hisser au-dessus de 2m28, barre qui lui aurait permis de rejoindre la finale.

Il déclarera dans la presse être absolument satisfait de son concours, malgré son élimination :

« C’est super. J’avais dit que je voulais battre mon record personnel, faire mon ‘season best’ et je passe 2m25 donc c’est super. Après voilà ça s’est joué à deux essais si j’avais passé la barre du premier coup j’étais en finale. Je suis très content. Je termine 17e c’est honorable.” (Propos recueilli par la RTBF).

 

Sur le coup de 20h45, heure belge, les relayeurs s’installaient dans les startings-blocks pour la première série du 4x400m mixte. L’équipe belge, composée d’Alexander Doom/AVRCamille Laus/OEHChristian Iguacel/LYRA et d’Héléna Ponette/HCO, ne parviendra pas à s’extirper de sa série. Ils terminent 7ème en 3.16.01 et 10ème du classement général.

 

Presque deux heures plus tard, Vanessa Sterckendries/OEH marquait l’histoire de l’athlétisme belge, et plus précisément du lancer du marteau féminin belge.
Jamais auparavant une lanceuse de marteau belge ne s’était qualifiée pour un Championnats du Monde. Si c’est maintenant chose faite, la belle aventure de Vanessa s’arrête au stade des qualifications. Son meilleur lancer, 67m88 -un peu moins de deux mètres en dessous de son record- n’est pas suffisant pour rejoindre la finale mondiale.

 

Tim Van De Velde/DUFF, engagé de dernière minute sur 3000m steeple, ne peut suivre le tempo de sa série et termine dernier, en 9.03.11, loin de son record personnel (8.24.56).
Toujours au demi-fond, la montoise Elise Vanderelst/MOHA était la dernière belge en piste. Engagée dans la première série, aux côtés d’Hirut Meshesha et de Laura Muir notammant, Elise ne parvient pas à accrocher une des 6 premières places qualificatives et voit ses Championnats s’arrêter là.

Source:lbfa.be