PALMARÈS DU 40È « ANIMA, FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’ANIMATION DE BRUXELLES »


Le 40è « Anima, Festival International du Film d’Animation de Bruxelles » – habituellement organisé au « Centre Culturel Flagey », à Ixelles, venant de se dérouler en lignedu vendredi 12 février jusqu’au dimanche 21 février – vient de livrer son Palmarès.

Soulignons que pour son exceptionnelle édition en ligne, « Anima » a attiré plus de 5.500 utilisateurs et dépassé les      90. 000 « streams » sur la plateforme « Anima Online ».

COMPÉTITION INTERNATIONALE DES LONGS MÉTRAGES
Jury composé de Claude Barras (Suisse), Amandine Fredon (Fra.) & Guillaume Malandrin (Fra.)

*** Prix du meilleur Long-Métrage :

« On-Gaku : Our Sound »/Kenji Iwaisawa /Japon/2019/71′)

« On-Gaku: Our Sound » (Kenji Iwaisawa) © « Eurozoom »

Synopsis : « Un jour d’été, dans une petite ville de banlieue japonaise, un trio de lycéens marginaux, qui n’ont jamais touché un instrument de musique de leur vie, décident de créer un groupe, mais sans beaucoup de conviction… »

Motivations du Jury : « Nous avons choisi ‘On Gaku : our Sound’, de Kenji Iwaisawa pour son inventivité narrative, son sens du rythme, son humour subtil, ses personnages surprenants et la liberté punk qui transcende le récit tant par sa forme que par son fond. »

Amateurs de Rock Garaged’anti-héros nihilistesde curiosités japonaisesd’humour absurdece feel good movie est fait pour vous !

Ayant déjà reçu, en 2020, du « Prix de la meilleure Musique originale », au « Festival interational du Film d’Animation d’Annecy », ce « feel good movie » ne manquera pas de ravir les amateurs de Rock Garage, d’anti-héros nihilistesde curiosités japonaises ou d’humour absurde.

COMPÉTITION INTERNATIONALE DES COURTS MÉTRAGES
Jury composé de : Agné Adoméné (Lituanie), Maria Anestopoulou (Grèce) & Marcel Jean (Canada)

*** Grand-Prix du meilleur Court-Métrage :

(2.500€, offerts par la Région de Bruxelles-Capitale)

* « Lieux Vides » (« Empty Places »/Geoffroy de Crécy/Fra./2020/08′)

« Lieux Vides » (« Empty Places »/Geoffroy de Crécy) © « Autour de Minuit »

Synopsis : « Une ode à la mélancolie des machines… »

Motivations du Jury : « Nos temps incertains actuels nous rappellent une fois de plus que, par leur sensibilité, les artistes semblent ressentir l’état du monde. En cette année unique, nous avons voulu souligner la profondeur et la pertinence d’un film qui a pris un caractère prémonitoire au cours des douze derniers mois. »

Ce film – qui met en scène des lieuxsupermarché ou aéroport, où les machines continuent à fonctionner en l’absence de toute présence humaine – a déjà obtenu, en 2020, le« Prix Festivals Connexion », au « Festival international du Film d’Animation d »Annecy ».

A noter qu’ « Empty Places » n’était pas encore achevé quand a commencé le premier confinement. Et pourtant, on croirait ce court-métrage taillé sur mesure pour décrire cette étrange période que nous continuons à vivre, les salles étant toujours ferméestant en France qu’en Belgique.

*** Prix de la Révélation créative, pour le meilleur Curt-Métrage étudiant : 
(2.500 €, offerts par le Centre Culturel Coréen)

* « Les Yeux grands ouverts » (Laura Passalacqua/Fra./2020/5’40 »)

« Les Yeux grands ouverts » (Laura Passalacqua) © « Miyu Distribution »

Synopsis : « Pendant une semaine d’un été très chaud, Emma (quinze ans) est condamnée à l’ennui chez ses grands-parents. Elle meurt d’envie qu’il se passe enfin quelque chose. Au bord d’un étang, elle se cache pour observer le jeune homme. Elle développe une brève mais intense obsession pour cet inconnu fantasmé

Motivations du Jury  « Nos temps incertains actuels nous rappellent une fois de plus que, par leur sensibilité, les artistes semblent ressentir l’état du monde. En cette année unique, nous avons voulu souligner la profondeur et la pertinence d’un film qui a pris un caractère prémonitoire au cours des douze derniers mois. »

*** Prix spécial du Jury :

* « Elo » (Alexandra Ramires/Por.-Fra./2020/11′)

« Elo » (Alexandra Ramires) © « Bando à Parte »

Synopsis : « La nature est paraît-il bien faite. Il et Elle sont pourtant deux âmes solitaires, prisonnières d’un corps qui ne leur correspond pas. Un oiseau de malheur provoquera, bien malgré lui, leur rencontre. Et fera tomber leurs masques… »

Motivations du Jury : « Un film exceptionnel qui nous rappelle les possibilités créatives infinies de l’animation en noir et blanc et qui nous embarque dans l’histoire intime et métaphorique de la rencontre parfaite, dans des circonstances complètement inattendues. »

*** Mention spaciale du Jury :

« À La Mer Poussière » (Heloïse Ferlay/Fra./2020/12’30 »)

« À La Mer Poussière » (Heloïse Ferlay) © « ENSAD La Cambre »

Synopsis « Livrés à eux-mêmes dans le profond de l’été, Malo et Zoé tentent vaille que vaille d’attirer le regard fuyant de leur maman… »

Motivations du Jury : « Nous souhaitons décerner une mention spéciale à « À La Mer Poussière »d’Héloise Ferlay pour l’excellente utilisation de l’animation de marionnettes qui réussit à véhiculer des émotions fortes et qui montre que le bonheur peut se trouver dans les endroits les plus insolites. »

COMPÉTITION INTERNATIONALE DES COURTS MÉTRAGES POUR ENFANTS

*** Prix du meilleur Court-Métrage Jeune Public :

Jury composé de : Arnaud Demuynck (Bel.), Telidja Klaï (Bel.) & Séverine Konder (Bel.)

* « The Tiger who came to Tea » (« Le Tigre qui s’invita pour le Thé »/Robin Shaw/U.K./2019/24’15 »)

« The Tiger who came to Tea » (« Le Tigre qui s’invita pour le Thé »/Robin Shaw) © « Lupus Films Ltd »

Synopsis :  » ‘Le Tigre qui s’invita pour le Thé’ ressemble au dessin du livre de Judith Kerr, avec une animation très soignée qui se permet souvent des mouvements de caméra autour des personnages. Peu de décors, ce sont comme dans le livre des fonds blancs, les personnages sont bien mis en avant… »

Motivations du Jury : « Ce film est un chef-d’oeuvre accompli avec un style graphique incroyable. Il est incroyablement animé, avec beaucoup d’idées brillantes. La musique est un régal, la conception sonore est élégante et les voix merveilleusement interprétées. La mise en scène envoûtante et la parfaite écriture nous ont totalement séduits, avec un beau patchwork d’émotions très différentes : humour, doux effroi, tendresse, étrangeté, poésie… autant de sentiments accessibles à un très large public, des enfants aux adultes. »

Notons que ce film aait déjà obtenu, en 2020, le « Prix du Jury pour un Spécial TV », au« Festival international du Film d’Animation d’Annecy ».

PRIX DECERNE PAR LES BENEVOLES

*** Prix du meilleur Court-Métrage de la Nuit animaée :

* « Rebooted » (Michael Shanks/Australie/2019/12’43 »)

« Rebooted » (Michael Shanks) © Michael Shanks

Synopsis : « Un squelette animé, ancienne vedette du grand écran, apprend que la suite du film pour lequel il a été créé va se tourner sans lui… » 

COMPÉTITION NATIONALE DES COURTS MÉTRAGES

Jury composé de : Pieter De Poortere (Bel.), Arba Hatashi (Kosovo) & Dick Tomasovic (Bel.)

*** Prix du meilleur Court-Métrage belge :

(2.500€, offerts par « SABAM for Culture »)

* « Easter Eggs » (Nicolas Keppens/Bel.-Fra.-P.B./2020/14’42 »)

« Easter Eggs » (Nicolas Keppens) © « Miyu Distribution »

Synopsis : « Le restaurant chinois est vide. Monsieur Ping est parti. La cage des oiseaux exotiques est grande ouverte. Personne ne sait ce qui s’est passé. Deux amis, Jason et Kevin, y voient une excellente occasion d’attraper les oiseaux et de les vendre pour une grosse somme d’argent. Mais attraper les oiseaux n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît… »

Motivations du Jury : « Nous avons trouvé que c’était un film très intelligent avec des graphismes forts, dans un univers inquiétant et bizarre. Le film est à la fois drôle et triste, laid et beau, avec des personnages un peu repoussants, mais pour lesquels on finit par éprouver de la sympathie. Il ne ressemble en rien à ce que nous avions vu auparavant et la fin est magnifique. »

*** Grand-Prix du meilleur Court-Métrage de la Fédération Wallonie-Bruxelles

(2.500 €, offerts par la Fédération Wallonie-Bruxelles)

* « Amours libres » (Emily Worms/Bel./2020/4’36″/à partir de 10 ans)

« Amours libres » (Emily Worms)  © « ENSAV La Cambre »

Synopsis « Deux amis discutent de leurs relations. Entre polyamour et politique, ils laissent leur amour s’épanouir librement… »

Motivations du Jury : « Le genre de film qui change les perspectives sans pour autant être militant. Une histoire intrigante racontée avec douceur, avec une animation fluide illustrant parfaitement le propos. »

A noter que ce film a été réalisé pour l’obtention du diplôme de fin d’études de l’ « Ecole nationale supérieure des Arts visuels de La Cambre »

*** PRIX DES AUTEURS

(2.500€ offerts par la « SACD »)

* « Tout contre Toi » (« Hold me Tight »/Mélanie Robert-Tourneur/Bel.-Fra./2020/07’/à partir de 16 ans)

« Tout contre Toi » (« Hold me Tight »/Mélanie Robert-Tourneur) © « Miyu Distribution »

Synopsis « Au coeur d’une forêt sombre, au détour de la chasse, deux silhouettes se rencontrent. Ces créatures se déplacent comme des prédateurs, s’attirent et se repoussent, se séduisent lors d’une parade nuptiale explosive… »

Motivations du Jury « Le jury a été très impressionné par la puissance visuelle et les images saisissantes de ce film. Le traitement de l’atmosphère nocturne avec des couleurs vives est très surprenant et séduisant. Le film adopte une approche frontale de la représentation de l’acte sexuel, mais d’une manière très sensuelle et chorégraphique. C’est un film fascinant qui nous rappelle que la métamorphose est la base esthétique de tout film d’animation. »

« Hold me Tight » est une romance amère flamboyante où l’attraction violente des personnages les met en danger.

*** Mention spéciale :

* « Woods » (« Les Bois »/Carla CoderNicolas Gemoets Kelly Morival/Bel./2020/4’/à partir de 8 ans)

les bois

« Woods » (« Des Bois »/Carla Coder, Nicolas Gemoets & Kelly Morival) © « HEAJ »

Synopsis : « À l’époque médiévale, une jeune fille s’enfuit, poursuivie par un groupe de villageois, ainsi que des loups, au milieu d’une forêt d’hiver. »

Motivations du Jury : « Bien que le film paraisse un peu inachevé à certains moments, nous l’avons trouvé prometteur et nous pensons que les réalisateurs iront loin dans le secteur de l’animation. »

*** Prix « BeTV » :

(Achat des droits de diffusion)

* « Scaphoide et Métacarpes » (Théo Guyot/Bel./2020/6’/pour tout public)

Scaphoïd et motifs

Scaphoide et Métacarpes » (Théo Guyot) © « ENSAV La Cambre »

Synopsis : « Tombe. Fracture. Reconstruction. Dans un univers poreux et fragile, on suit un personnage accro au travail, à l’alcool et à la solitude. Il crée un monde dans lequel il se retrouve progressivement… »

Motiations du Jury : « Le jury a aimé cette histoire qui raconte comment un événement inattendu dans votre vie peut changer votre façon de vivre. Ou comment une période sombre peut se révéler bénéfique en fin de compte, selon votre façon de voir les choses. Le film possède une atmosphère mélancolique et poétique avec de superbes dessins. La musique obsédante s’accorde très bien avec le film. »

*** Prix de la « RTBF-La Trois » :

(Achat des droits de diffusion)

* « Mosaic » (Imge Sine Özbilge/Bel./2020/14’/à partir de 10 ans)

Mosaic

« Mosaic » (Imge & Sine Özbilge) © « Miyu Distribution »

Synopsis : « Dans la plus ancienne ville du Moyen-Orient, une étudiante kurde, un musicien musulman et une petite fille chrétienne forment les pièces d’une mosaïque culturelle. Lorsque des bruits féroces sonnent l’arrivée de la guerre dans leur ville, un mystérieux poisson surgit pour les sauver. »

Motivations du Jury : « Le jury a été charmé par le minutieux et superbe travail graphique issu de l’esthétique de l’imagerie Moyen-orientale, de ses mythes et de son imaginaire.  Cette palette colorée d’une mosaïque culturelle harmonieuse nous transporte avec nostalgie vers cet âge des possibles où pouvaient se côtoyer diverses cultures et religions avant l’apparition des dérives communautaires et leur cruel cortège de destructions. Les belles métaphores visuelles sont un doux plaidoyer anti-guerre, une invitation à apprécier la mélodie universelle du langage artistique, le droit à la liberté d’expression, le pouvoir de l’imaginaire. Un subtil mais éloquent message traverse ce foisonnement d’images : tendre la main à ceux qui fuient les monstrueux champs de bataille, avec comme seul bagage leurs rêves et leurs légendes. Une réalité malheureusement plus que jamais ancrée dans notre quotidien. Une mosaïque humaniste chatoyante et interpellante. »

Avis de « Cinergie » : « Les valeurs véhiculées par « Mosaic » sont puissantes. Le son de l’orgue de l’église se superpose à l’appel de la mosquée qui résonne dans les rues. L’amitié profonde qui co-existe entre les deux enfants dont les cultes sont différents, les rapports d’entraide et de respect mutuel entre leurs parents voisins illustrent cette volonté de montrer le positif et la coexistence pacifique entre les religions. Ce film humaniste et touchant érige la paix entre les peuples, les cultures et les religions. »

En 2020, pour ce film, ce duo de réalisateurs avait remporté, en 2020, le « Prix spécial de la Sélection européenne de Courts-Métrages » du « Festival du Film d’Anger », alors que pour leur précédent film « #21xoxo », ils avaient obtenu le« Grand-Prix du Supernova Digital Animation Festival »à Denver.

*** Prix « Cinergie » :

* « Monachopsis » (Liesbet Van Loon/Bel./2020/10′)

« Monachopsis » (Liesbet Van Loon)  © « KLIK! Distribution »

Synopsis « Debbie lutte contre le sentiment d’être déconnectée des gens qui l’entourent. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Sofie, avec qui elle entretient des liens (trop) forts. »

Motivations du Jury  : « Nous avons choisi ce film car il aborde un thème peu connu, peu exploité en animation et il a été fait avec beaucoup d’originalité, beaucoup de sensibilité et de recherche : recherche graphique, sonore, à tous les niveaux. Il nous a vraiment tous comblé. »

PRIX DECERNES PAR LES PARTENAIRES

*** Prix « BeTV » du meilleur long métrage de la sélection officielle :

* « Josep «  (« Aurel » {Aurélien Froment}/Fra.-Esp.-Bel./2019/71’/avec la voix de Sergi Lopez/à partir de 16 ans)

Josep

« Josep «  (« Aurel ») © « Lumière »

Synopsis : « Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste  et artiste d’exception… »

Motivations du Jury :« Une somptueuse histoire de filiation, de transmission de la mémoire, un vrai film contre l’oubli historique où le dessin est un personnage à part entière. Bref, coup de foudre cinématographique et émotionnel pour ce film réalisé par Aurel, film beau et intelligent à la fois. »

A noter que ce film était sélectionné, en 2020, pour le« Festival de Cannes », avait déjà obtenu, en 2019, le « Prix du meilleur Réalisateur »au « Festival Seminci »à Valladolid, et le« Prix à la Diffusion », de la« Fondation Gan pour le Cinéma », au « Festival international du Film d’Animation d’Annecy » ; en 2020, le « Prix Louis Delluc du meilleur premier Film » ; en 2021, 2 « Prix Lumières de la Presse étrangère » :« de la meilleure Musique » {pour Silvia Pérez Cruz} et« du meilleur Film d’Animation ».

*** Prix de la Presse pour le meilleur Court-Métrage, attribué par l’ « UCC/UFK »-« UPCB/UBFP » :

* « Précieux » (Paul Mas/Fra./2020/14′)

« Précieux » (Paul Mas) © « Je Suis Bien Content »

Synopsis : « Julie n’ arrive pas à s’intégrer dans son école. L’arrivée d’Emile, un enfant autiste, va changer la donne… »

Motiations du Jury :  »  ‘Précieux’ mérite des éloges en raison de la manière touchante dont il aborde certaines questions difficiles sur l’éducation et l’inclusion. Les enfants apprennent-ils vraiment à donner une chance à chacun? Et comment faire en sorte que les autres se sentent inclus ? Ou bien, toutes bonnes intentions mises à part, apprennent-ils surtout à éviter les situations inconfortables et les conversations désagréables ? La principale préoccupation des adultes se résume-t-elle trop souvent à limiter les dégâts ? Ce sont des questions que le scénariste-réalisateur Paul Mas pose de manière sincère et sans crainte. Ses personnages un peu rustres, son style mordant et le développement de l’histoire nous ont laissé bouche bée. Avec, au final, avec une pilule amère à avaler. ‘Précieux’ ne prétend pas avoir les réponses, mais nous montre à quel point il est important d’essayer de poursuivre le débat. »

Rendez-vous durant le Congé du Carnaval 2022, pour vivre intensément la 41è édition d’ « Anima »,… espérons le à Ixelles, en présentiel...
 Yves Calbert.
RECOMMANDÉ POUR VOUS