Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Le temps printanier fait des vacances de Pâques à la Côte belge un succès
Après un début mitigé des vacances de Pâques sur la Côte belge, le temps doux et printanier de la deuxième semaine de vacances et du week-end prolongé de Pâques a attiré la foule à la mer. Les agences de location se disent satisfaites des réservations. Les réservations d’hôtels ont connu un début timide, mais ils ont ensuite noté nombre de réservations supplémentaires de dernière minute grâce à une météo plus clémente. Le week-end prolongé de Pâques est le grand gagnant des nuits d’hôtel. Le secteur touristique en tire déjà un bilan positif et attend avec impatience les week-ends prolongés qui suivront au printemps.
La Côte belge s’impose de plus en plus comme destination quatre saisons. Deux tiers du chiffre d’affaires touristique est réalisé en dehors de la saison estivale.
La parole est à Sabien Lahaye-Battheu, députée et présidente de Westtoer : « La Côte belge reste une destination favorite pour de nombreux Belges pendant les vacances de Pâques. Grâce à un temps plus clément, un vent agréable de vacances planait à la mer pour les vacances de Pâques ‘normales’. Les touristes d’un jour et de séjour sont définitivement convaincus des atouts traditionnels et actuels à la Côte belge ».
Les Belges francophones apprécient également de se rendre sur la Côte belge pendant les vacances de Pâques. Parmi les vacanciers étrangers, on compte surtout des touristes d’Allemagne, des Pays-Bas et de France friands de retourner à la Côte belge. Les propriétaires de résidence secondaire font aussi avec plaisir le trajet jusqu’à la mer lors des vacances de Pâques. Selon l’estimation de Westtoer, 2,5 millions de nuitées ont été recensées sur la Côte belge, une constatation égale à celle des vacances de Pâques de 2021.
Les agences de location touristique se disent assez satisfaites des réservations pour ces vacances de Pâques. L’année 2021 ayant été exceptionnelle, il est difficile, voire impossible, de l’égaler. Pour la première semaine des vacances, les taux d’occupation oscillaient entre 70 et 80 pour cent. Pour la deuxième semaine, week-end prolongé de Pâques compris, les réservations ont nettement augmenté avec un taux d’occupation de 85 à 95 pour cent.
Le beau temps a également favorisé le déclenchement de multiples réservations de dernière minute dans les agences de location.
Dans les hôtels de la Côte belge, la douceur du printemps dès la deuxième semaine des vacances était à l’origine de nombreuses réservations de dernière minute. Le grand gagnant était le week-end de Pâques. Le taux d’occupation moyen pour le week-end prolongé de Pâques montait jusqu’à 90 à 95 pour cent, des pourcentages identiques au week-end de Pâques en 2019.
Pour le secteur du camping, il s’agissait surtout de la deuxième semaine et du week-end prolongé de ces vacances qui a fait ses preuves avec un taux d’occupation élevé allant jusqu’à 90 pour cent.
Plus d’infos sur https://www.lelittoral.be/fr