#Pékin : face au Covid-19, la Chine renonce à vendre des billets au grand public pour les Jeux olympiques d’hiver 2022

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Il était jusqu’ici prévu que les personnes résidant en Chine puissent acheter des billets et assister aux Jeux

Coup de froid sur les JO d’hiver de Pékin : le comité d’organisation a annoncé lundi annuler la vente de tickets au grand public en raison d’une situation épidémique « compliquée », à moins de trois semaines du début des épreuves. Il était jusqu’ici prévu que les personnes résidant en Chine puissent acheter des billets et assister aux Jeux (4-20 février 2022). Les spectateurs venant de l’étranger n’avaient déjà aucun moyen d’assister aux compétitions.

L’élite mondiale des sports d’hiver se retrouvera aux Jeux olympiques de Pékin, du 4 au 20 février, pour un rendez-vous sous tension entre appels au boycott et crise sanitaire.

Seulement des invitations ?

« Etant donné que la situation en matière épidémique est encore ardue et compliquée » dans le pays, où plusieurs villes sont aux prises avec des foyers de Covid-19 ces dernières semaines, le comité d’organisation a annulé la vente de tickets.

Toutefois l’organisation se réserve la possibilité d’organiser la venue de spectateurs sur les sites de compétition. Le comité d’organisation n’a pas précisé comment ces personnes seront sélectionnées ni si elles devront effectuer une quarantaine avant de se rendre dans les stades et au bord des pistes de ski. Selon certaines sources, des invitations pourraient notamment être données à des fonctionnaires ou des employés d’entreprises publiques.

Un premier cas Omicron détecté à Pékin

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Chine a atteint lundi son plus haut niveau depuis mars 2020 et les autorités sont particulièrement sur le qui-vive à l’approche des Jeux. Un total certes très limité de 223 nouveaux cas ont été signalés dans le pays, dont certains du variant Omicron, très contagieux. Plusieurs régions du pays sont confrontées ces dernières semaines à des rebonds épidémiques, notamment dans la province du Henan (centre), où auront lieu certaines compétitions. Des mesures de confinement partiel et un dépistage massif ont été mis en place pour plusieurs millions de résidents.

A moins de trois semaines des JO d’hiver de Pékin, les autorités sont mobilisées. D’autant plus que la capitale chinoise a signalé ce week-end un premier cas du variant Omicron

Source:sudouest