Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

 

Pour le 60e anniversaire des accords d’Evian, le 18 mars 1962, la réédition d’un livre d’historien et de journaliste, qui donne la parole aux témoins.

Censés mettre un terme immédiat à huit années de guerre, réconcilier des communautés qui s’étaient fracturées et jeter les bases d’une Algérie nouvelle, les accords d’Évian, signés le 18 mars 1962, allaient tirer un trait sur tout ce que les pieds-noirs étaient et sur tout ce qu’ils avaient fait.

Mais les cent onze articles de ces accords ne seront jamais respectés. Jusqu’au 5 juillet 1964, date de départ du dernier contingent, près de six cents militaires français seront tués ou disparaîtront. Plus de quatre-vingt mille harkis qui servaient dans l’armée française seront massacrés dans des conditions effroyables. Quant aux pieds-noirs de toutes conditions, une vague d’assassinats, de viols et d’enlèvements les attend. En quelques semaines, plus d’un million d’entre eux fuiront ce pays qu’eux et leurs aïeux avaient bâti, mais qui ne voulait plus d’eux. Tel était l’objectif : les chasser d’Algérie, ne leur laissant d’autre choix que « la valise ou le cercueil ».

Ce livre donne la parole à ces hommes et ces femmes, victimes du cynisme du gouvernement français et des engagements non tenus des autorités algériennes. Ces pieds-noirs à qui l’on avait présenté les accords d’Évian comme une étape vers un monde plus juste. Leur témoignage illustre l’étendue de ce fiasco.

Préface par Boualem Sansal.

L’auteur

Journaliste et écrivain, Alain Vincenot est l’auteur d’essais et de documents dont Vel’ d’Hiv : 16 juillet 1942, Rescapés d’Auschwitz et Algérie, les oubliés du 19 mars 1962 (l’Archipel, 2012 à 2019).

Collection : Histoire aux éditions L’Archipel

EAN : 9782809844306

Façonnage normé : BROCHE

Nombre de pages : 316

Prix : 20 €