Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

En 2020, 47 Fonds gérés par la Fondation Roi Baudouin ont accordé ensemble plus de 6,6 millions d’euros de soutien à 64 projets dans le domaine de la recherche médicale scientifique. Les Fonds qui se consacrent à la recherche en santé sont généralement créés à l’initiative d’un(e) philanthrope. Ils couvrent donc un large éventail de pathologies, telles que le cancer, la maladie d’Alzheimer, plusieurs maladies rares, la rhumatologie, la cardiologie et la psychiatrie. Grâce à ces Fonds, le soutien de la Fondation Roi Baudouin à la recherche en santé a considérablement augmenté ces dernières années : en 2013, 1,1 million d’euros était mis à disposition par 15 Fonds. Sept ans plus tard, le soutien est six fois plus important.

Pour les chercheurs, ces Fonds philanthropiques sont un complément bienvenu et même indispensable au soutien financier des pouvoirs publics et de l’industrie.

Parmi les projets soutenus en 2020 figure la recherche sur la sclérose en plaques (SEP), une maladie qui apparaît souvent à un très jeune âge : chaque année, dans notre pays, elle est diagnostiquée chez environ 450 personnes, dont l’âge moyen est d’à peine 32 ans.

Et pourtant, on ne connaît toujours pas bien cette maladie. Il est donc essentiel de soutenir des recherches dans ce domaine, tant fondamentales – pour mieux comprendre les mécanismes qui interviennent dans le développement de la SEP – que cliniques – pour mieux comprendre les symptômes et aboutir à de meilleurs traitements.

Le Dr. Emilie Lommers (Université de Liège) souhaite établir un protocole d’imagerie combinant différentes techniques, afin de révéler les différents aspects de la complexité de la pathologie au niveau cérébral. À terme, le Dr. Lommers et son équipe visent à construire un modèle prédictif de la progression de la SEP, ouvrant la voie à un diagnostic plus précoce et à un traitement individualisé et optimalisé.

Dans ses recherches, le Prof. Peter Feys (Université d’Hasselt) se concentre sur la fatigabilité des personnes atteintes de SEP, un symptôme souvent précoce de la maladie. Les patients sont confrontés à une réduction systématique de la vitesse de marche et à une limitation de leur champs d’action au quotidien. Peter Feys examine la fiabilité de certaines méthodes de mesure des causes de cette fatigabilité, en collaboration avec les centres flamands de revalidation de la SEP. Par ailleurs, il étudiera l’effet de la thérapie par la danse sur la fatigabilité de la performance.

Vous trouverez ci-dessous la liste des 64 projets de recherche soutenus en 2020. Chaque projet mentionne le nom du chercheur/de la chercheuse, l’institution pour laquelle il/elle travaille, un bref descriptif de la recherche et le nom du Fonds qui contribue au financement de celle-ci. 

Lisez aussi:
Lauréats 2020 – Fonds pour la recherche en santé