Prévention et dépistage du cancer en période de pandémie


 

Le Chirec Cancer Institute (CCI) tire la sonnette d’alarme : il ne faut pas que la population néglige un problème de santé à cause du coronavirus ! Les rendez-vous médicaux essentiels ont en effet été trop mis de côté, par peur d’être contaminé ou de « déranger » les hôpitaux dans cette période difficile. Or, un cancer peut se développer en sourdine sans qu’il n’y ait nécessairement des symptômes, d’où l’importance du dépistage. Rappelons dès lors l’existence de la Clinique de Prévention et Dépistage des Cancers sur les sites de Delta à Bruxelles et de Braine-l’Alleud.

Le saviez-vous ?

Près de 6.000 nouveaux cancers sont habituellement diagnostiqués chaque mois, en Belgique : selon les chiffres du Registre du Cancer*, ce nombre a diminué de près de la moitié durant le 1er confinement ! Cette diminution était liée non seulement à l’arrêt d’une partie des activités médicales « non urgentes » (consultations et actes techniques) et des programmes de dépistage, mais aussi à la crainte des patients de venir à l’hôpital. Heureusement un certain « rattrapage » a eu lieu sur les mois d’été. Néanmoins, en septembre 2020, il y avait encore environ 5.000 cas de cancers attendus, mais non encore diagnostiqués.

Par ailleurs, pendant cette période de crise, certains cancers ont été diagnostiqués plus tardivement et parfois à un stade plus avancé, ce qui est nécessairement le plus souvent associé à des traitements plus lourds et des chances de guérison moins grandes. Il est donc primordial de ne pas retarder le diagnostic de cancer et de ne pas postposer sa visite à l’hôpital. A cette fin, toutes les précautions sanitaires sont mises en place pour sécuriser et rassurer autant que possible les patients.

La Clinique de Prévention et Dépistage des Cancers

Ouverte en avril 2018 sur le site de Delta et installée en mars 2020 à l’hôpital de Braine-l’Alleud, la Clinique de Prévention et Dépistage des Cancers a pour objectif de proposer à chaque patient une prise en charge globale et personnalisée autour de la prévention et du dépistage des cancers.

Prévention et dépistage : pourquoi ?

A l’heure actuelle, tous les cancers ne peuvent pas être évités. Néanmoins, il est possible d’agir contre le cancer. La prévention permet de réduire de 30 à 40% le risque de cancers. Le dépistage permet de détecter une série de cancers, le plus souvent à un stade précoce, souvent même avant l’apparition de symptômes. Les traitements sont alors plus efficaces et les chances de guérison plus grandes. Dans certains cas, le dépistage permet également de déceler des lésions précancéreuses qui peuvent être traitées afin d’enrayer le développement du cancer.

La consultation de prévention et dépistage

Cette consultation est accessible à tous, avec ou sans facteur de risque particulier de cancer. Le patient peut prendre rendez-vous sur demande spontanée ou sur les conseils d’un médecin traitant (généraliste ou spécialiste). Une première consultation permet d’établir un profil de risque personnalisé sur base d’un questionnaire médical préalablement rempli, d’une anamnèse et d’un examen clinique.

Un « circuit dépistage »

En fonction des facteurs de risque du patient, une série d’examens et de consultations spécialisées sont recommandés et organisés au mieux selon ses disponibilités. Après la réalisation de ceux-ci, les résultats ainsi que les recommandations de suivi sont remis au patient en consultation et, avec son accord, transmis à son médecin traitant. Des conseils en matière de prévention des cancers seront également prodigués lors de cette consultation.

* https://kankerregister.org/default.aspx?PageId=381

RECOMMANDÉ POUR VOUS