Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

On n’y pense jamais, mais quel est bon réflexe à avoir lorsque le voyant du moteur s’allume sur votre tableau de bord ? Car les causes de problèmes peuvent être multiples. Suivez le guide Gocar !

Le tableau de bord – numérique ou analogique, peu importe – comporte une kyrielle de voyants lumineux. Sauf que la plupart du temps, ceux-ci sont éteints. Certains d’entre eux ont simplement une fonction d’indication, comme celui du niveau de lave-glace, mais d’autres sont absolument essentiels pour savoir si on est exposé à une panne ou une casse imminente. C’est le cas du voyant moteur qui montre une mécanique vue de profil et se colore dans une couleur orange ou rouge dans certains cas. Premier indice : la couleur donne déjà une bonne indication sur l’ampleur du souci potentiel.

Sur certaines automobiles, le voyant s’allume de manière fixe tandis que sur d’autres il peut clignoter pour attirer davantage l’attention. Son allumage peut en outre être accompagné d’une autre consigne comme check (vérifiez) ou stop (stoppez).

La cause du problème

La difficulté avec ce voyant est qu’il recouvre une kyrielle de problèmes : il peut s’agir d’une avarie électronique, d’un capteur défectueux, d’un souci du côté du calculateur ou d’une vraie anomalie mécanique (cylindres, turbo, soupapes). Chez certaines marques, ce capteur rapporte même les avaries au niveau des injecteurs ou du système antipollution, mais ce n’est pas le cas partout.

Quoi qu’il en soit, lorsque ce voyant s’allume, il vaut mieux directement se rendre dans un garage pour que le mécano puisse identifier l’origine du problème. En effet, rouler avec ce témoin allumé peut faire courir de grands risques de casse et donc de gros frais de réparation.

Encore une fois, c’est le bon sens qui doit dominer et si l’allumage du voyant s’accompagne de fumées, d’une odeur suspecte, de vibrations anormales ou d’une dégradation des performances, il faut alors stopper net et appeler la dépanneuse, au risque à nouveau de dégrader la situation plus qu’elle ne l’est déjà. N’oublions pas qu’il n’est pas rare aujourd’hui encore qu’une voiture prenne feu, malgré tous les dispositifs de protection mis en place. Le témoin moteur peut en être l’indicateur à cet effet.

Huile = stop

De même, les planches de bord comporte aussi un témoin pour l’huile moteur et qui est symbolisé par une petite burette rouge de laquelle quelques gouttes du précieux liquide coulent. Si celui-ci s’allume, il faut stopper immédiatement la voiture. Sur autoroute ? N’essayez même pas d’atteindre la sortie suivante et utilisez la bande d’arrêt d’urgence. En effet, si ce témoin s’allume, c’est que le niveau d’huile est à son plus bas et qu’il est même trop tard pour penser à faire l’appoint. Vous risquez tout simplement de casser le moteur. Mieux vaut le savoir.

Source:gocar.be