Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Quels sont les magasins considérés comme essentiels ?



Vendredi soir, le gouvernement a clairement indiqué qu’à partir de ce lundi 2 novembre, tous les magasins non-essentiels resteraient fermés afin d’empêcher la propagation du virus. Le terme de magasin non-essentiel n’était pas forcément clair, mais un décret ministériel apporte des clarifications : les librairies et les marchands de journaux, les magasins des stations d’essence, les pharmacies, les magasins de bricolage, les jardineries, les grossistes, les magasins de textile et les magasins de télécommunications peuvent rester ouverts.

La liste des magasins essentiels est plus longue que lors du premier confinement, lorsque seuls les magasins d’alimentation étaient autorisés à rester ouverts. L’interprétation large de l’expression “magasins essentiels” a fait l’objet de critiques de la part de différents spécialistes : selon certains, cette liste ne correspond pas à la nécessité d’une intervention ferme pour contrer la progression du virus. Par ailleurs, certains se demandent vraiment pourquoi certains magasins peuvent rester ouverts et d’autres pas.

Par ailleurs, certains magasins ne savent pas exactement quelle partie de leur assortiment ils sont autorisés à vendre. Quels sont les produits essentiels et ceux qui ne le sont pas ? Une autre question est de savoir comment ils doivent fermer une partie de leur assortiment : doivent-ils fermer un certain service ? Les magasins de bricolage peuvent rester ouverts, mais ne peuvent vendre que des produits destinés aux tâches ménagères. La question est la suivante : qui décide si un produit est destiné aux tâches ménagères ou non ? Comment ces règles sont-elles interprétées et contrôlées ?

Pour de nombreux magasins, il reste à chercher et à tâtonner pour interpréter les règles de manière adéquate. Les fédérations sectorielles Comeos et Unizo reçoivent beaucoup de questions. Action et Kruidvat, entre autres, ont décidé de maintenir leurs magasins fermés aujourd’hui, même s’ils vendent des produits qui sont toujours autorisés à être vendus. Kruidvat ouvrira probablement cette semaine avec un assortiment adapté. La Fnac ouvrira ses magasins, mais ne gardera ouvert que le rayon livres.

Voici la liste précise :

1° les magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ;

2° les magasins de produits d’hygiène et de soins ;

3° les magasins d’alimentation pour animaux ;

4° les pharmacies ;

5° les marchands de journaux et les librairies ;

6° les stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles ;

7° les magasins de télécommunications, à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires ;

8° les magasins de dispositifs médicaux ;

9° les magasins de bricolage ;

10° les jardineries et pépinières ;

11° les magasins de fleurs et de plantes ;

12° les magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers ;

13° les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d’habillement ;

14° les commerces de détail spécialisés qui vendent des fils à tricoter et des articles de mercerie ;

15° les magasins de papeter

Source:Gondola.be