Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

L’étau se resserre…
Excellente première mi-temps des Bleus, les détails ont fait la différence.

 

Racing : Gucassoff, Vanwetter, R. Delavignette, Xavier, Wegnez, Truyens, Meurmans, Lucaccioni, Charlier, de Chaffoy, Cosyns, H. Delavignette, Cayphas, Malherbe, Cornez-Massant, Marquet

Orée : Thieffry, Stockbroekx, Bellenger, Raemdonck, Willems, Willocx; Masso, Thiéry, Curty, S. Branicki, Domene, Clément, M. Branicki, Simar, Generet et Berden

Arbitres : MM. M. Dutrieux et T. Hennes

Cartes vertes : 47e Vanwetter, 47e Domene

Cartes jaunes : 47e Simar (jaune Capitaine)

Les buts : 7e Domene sur PC (0-1), 24e Cosyns sur stroke (1-1), 28e Cosyns sur PC (2-1), 38e Simar (2-2), 39e de Chaffoy (3-2), 54e Cosyns (4-2)

PC : Racing 2, Orée 3

 

Un classico pour cette 14e journée de championnat, nos Bleus se rendaient au Racing. Un petit goût de revanche pour les Rats qui avaient perdu sur le fil le match «aller» pour la 5e journée fin septembre. Dans ce championnat complètement fou, l’ambition des 2 équipes était clairement de glaner le maximum de points pour se placer en vue des play-offs et/ou de se mettre à l’abri du groupe reléguable. John-John Dohmen, Juna Beckers et Nathan Van Nieuwstadt (qui fêtait ses 20 ans!) ne sont pas sur la feuille de match de l’Orée. Ils sont blessés. Un nombreux public avait répondu présent sous un beau soleil mais sous une température polaire.

 

Première mi-temps (2-1). L’Orée domine les débats, la balle circule bien et trouve presque toujours un destinataire en position offensive. 8e minute, premier PC pour les Bleus. Il est transformé par Tomi Domene (0-1). Les Bleus ne laissent aucun répit aux Rats. Leur pressing est efficace, ils jouent rapidement les fautes et mettent la défense adverse en difficulté. Les dernières minutes du premier quart-temps sont à l’actif du Racing avec deux essais sauvés à même la ligne par Arthur Thieffry et sa défense. 20e, bel essai de Manu Stockbroekx en revers haut, la balle est déviée par Jeremy Gucassoff. Le Racing pousse, la défense des Bleus tient le choc. 22e, premier PC pour le Racing. Il est repoussé accidentellement du pied par Timothée Clément à même la ligne. Un stroke est accordé. Il est transformé par Tanguy Cosyns (1-1). 28e, deuxième PC pour le Racing. Il est converti par Tanguy Cosyns (2-1). Les dernières minutes de cette première mi-temps sont à l’actif de l’Orée qui pousse sur le champignon pour revenir au score.

 

Please enable images Please enable images

 

Deuxième mi-temps (4-2). 39e minute, belle transversale de Luca Masso qui trouve Philippe Simar, ce dernier lobe Jeremy Gugassof (2-2). Les Bleus n’ont pas le temps de fêter leur but que les Racingmen convertissent une attaque rapide via Achille de Chaffoy qui trompe Arthur Thieffry (3-2). L’Orée a pris un coup sur la tête mais n’abdique pas. Les Bleus jouent haut et tentent de nombreuses combinaisons. 48e, centre de Tomi Domene sur Philippe Simar qui manque de peu la transformation. 49e, phase confuse, l’Orée hérite d’une jaune «capitaine». Les Bleus jouaient à 11 alors que Domene venait de recevoir une verte. Les sampétrusiens jouent à 9 durant plusieurs minutes. 53e, bel essai en revers d’Achille de Chaffoy. Arthur Thieffry dévie efficacement. 54e, récupération de balle des Ucclois, Tanguy Cosyns ne se fait pas prier et d’un angle impossible enfonce le clou. Il envoie un revers en pleine lucarne (4-2). 56e, deuxième PC pour l’Orée. Il ne donnera rien. 60e, troisième PC pour les Bleus. La balle est mal stoppée suite à un mauvais rebond. Durant les cinq dernière minutes, l’Orée retire son gardien mais le score restera figé.

 

Cette rencontre s’est jouée sur des détails mais ces détails ont comptés. Les Bleus, 19 points, rentrent maintenant dans la semaine infernale avec deux rencontres importantes. Six points sont à prendre ou perdre! Les choses sont claires, le quatrième du classement (lGantoise) possède 3 points d’avance sur notre matricule alors que l’avant-dernier (Beerschot) nous talonne à trois points. CQFD.