Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#RTBF : Hiéroglyphes, sur les traces de Champollion en Egypte

L’Égypte… Terre de trésors et d’innombrables richesses, avec ses pyramides et ses tombeaux. Au cœur de ces monuments, les anciens Égyptiens nous ont légué de mystérieuses inscriptions… Elles nous présentent leur grande histoire : les hiéroglyphes ! En septembre 1822, un jeune savant français, Jean-François Champollion réussit à « craquer » le code des hiéroglyphes restés muets pendant plus d’un millénaire. Grâce à sa clé de déchiffrement, c’est toute une civilisation enfouie sous le sable de l’Égypte qui a pu renaître et qui continue de livrer ses secrets.

 

Aujourd’hui, la science s’intéresse de plus en plus aux hommes qui ont créé ces hiéroglyphes. Ils étaient prêtres, scribes, peintres, graveurs et bâtisseurs de tombes. Ils nous ont transmis un trésor extraordinaire : l’histoire des dynasties égyptiennes, ainsi que les rites et les pratiques de tout un peuple. 

 

Quelle est donc cette mystérieuse écriture des hiéroglyphes et commentaires ? Champollion est-il parvenu à les déchiffrer ? Qui sont ces prêtres et ces artisans des hiéroglyphes, cette classe à part de la population, qui constitue un nouveau champ de recherche pour les scientifiques aujourd’hui ? Que diffusent leurs dernières découvertes sur le quotidien des Égyptiens et les rites funéraires ? C’est au cœur des chantiers archéologiques de l’Institut Français d’Archéologie Orientale du Caire (IFAO) que nous allons répondre à ces questions et plonger dans la grande aventure des hiéroglyphes.

 

Près de Louxor, non loin du magnifique temple de la reine Hatchepsout et du Ramesseum de Ramsès II, se trouve une porte qui conduit à un gigantesque labyrinthe souterrain. Une mission scientifique dirigée par le Professeur Claude Traunecker, Silvia Einaudi (Université de Cagliari) et Isabelle Régen (Université de Montpellier), explore la plus monumentale tombe d’Égypte, plus grande que celle des pharaons et inaccessible au public. Ses dimensions sont hors norme : 22 salles sur 3 niveaux, d’innombrables couloirs et puits enfouis à près de 20 mètres de profondeur. 2.622 mètres carrés de parois décorées de hiéroglyphes. Il n’y a pas un mur qui ne soit couvert d’inscriptions… Baptisée « TT 33 », cette tombe est un véritable Palais de hiéroglyphes qui fait référence à un nommé « Padiamenopé », un prêtre de la Basse Époque (7e siècle avant JC) qui en a fait son ultime demeure. Ce personnage de premier plan intrigue les égyptologues. Car sa tombe comporte un corpus exceptionnel de textes funéraires dont Le « Livre des Morts ». Cette « tombe-bibliothèque » est une mine d’informations. En déchiffrant ces textes, les scientifiques tentent de résoudre de nombreuses énigmes. Qui est vraiment Padiamenopé ? Quel rôle a-t-il joué dans la haute société pharaonique ? Quel roi a-t-il servi ?

 

A 1 km de là, à Deir el-Médina (Nouvel Empire, entre la 18e et la 20e Dynastie), une autre mission de l’IFAO va nous aider à comprendre comment ces tombes ont été décorées de hiéroglyphes. Des scribes et des artisans ont vécu et travaillé pendant près de 500 ans dans ce village et se sont transmis leur savoir-faire inouï pour orner nombre de sépultures de la Vallée des rois – dont celles de Thoutmosis III, de Toutankhamon et de Ramsès II. En exclusivité, nous pénétrons dans la tombe TT 33 grâce à un dispositif de visites virtuelles 3D. Des premières salles, jusqu’à la révélation du somptueux plafond de la chambre funéraire, nous plongeons dans la tombe. Les égyptologues nous font vivre leurs découvertes exceptionnelles. Des animations évoquant les scènes mythiques de l’au-delà nous permettent de mieux comprendre les rites funéraires.

 

Le film retrace également les grandes étapes du déchiffrement des hiéroglyphes, il y a 200 ans, par Jean-François Champollion. De ses recherches sur la Pierre de Rosette jusqu’aux cartouches royaux et aux papyrus de Turin, ce génie des langues a eu une influence majeure dans l’archéologie moderne. Les plus grands spécialistes des hiéroglyphes participent : Laurent Coulon et Cédric Larcher de l’IFAO, Claude Traunecker, Silvia Einaudi, Isabelle Régen, ainsi que Salima Ikram de l’Université Américaine du Caire, Christophe Barbotin du Département des Antiquités Égyptiennes du Musée du Louvre, Federico Poole, Cedric Gobeil du Museo Egizio de Turin et Elizabeth Bettles de l’Université de Leyde au Pays-Bas. Ils nous font redécouvrir la richesse de cette culture longtemps enfouie sous les sables du désert.

Réalisation : Patrick Cabouat

Production : BLEU KOBALT

Date de diffusion: 17 septembre 2022 à 20:35 sur La Trois RTBF

  • 17/09/2022
  • 17/09/2022
  • histoire,