Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

En juin dernier, la FEBIAC qui organise le Salon automobile de Bruxelles a annoncé la tenue d’une édition 2023 qui sera aussi l’occasion de fêter le centenaire de cet événement. Apparemment, les constructeurs se montrent intéressés puisque le groupe D’Ieteren vient de confirmer sa présence. Pour un retour à la situation d’avant la Covid ?

Alors que le salon de Genève 2023 vient d’être annulé et délocalisé au Qatar (un lieu où le traditionalisme pourra perdurer plus longtemps et qui attirera son lot de nantis), celui de Bruxelles se tiendra bel et bien dans les palais du Heysel du 13 au 22 janvier 2023.

Jusqu’il y a peu, ce retour du salon à sa formule traditionnelle était toutefois hypothéqué. Et pas seulement en raison d’un potentiel rebond épidémique de grande ampleur. En effet, après deux annulations, beaucoup pensaient que le Salon Auto de Bruxelles avait vécu et que les constructeurs se satisferaient désormais de leur réseau de concessionnaires respectifs pour célébrer l’automobile une fois par an.

Il semble toutefois que ce ne soit pas le cas, car D’Ieteren vient de confirmer sa présence à Bruxelles, une déclaration qui fait office de symbole puisque le groupe pèse pour de nombreuses marques et pèse pour 20% des ventes annuelles de nouvelles voitures.

Tous les acteurs présents ?

Selon la FEBIAC, cette édition 2023 devrait rassembler la quasi-totalité des acteurs du marché, ce qui implique probablement aussi d’autres grands groupes, comme Stellantis par  exemple. On imagine mal un salon se dérouler sans ce poids lourd.

Ce qui laisse sous-entendre que quelques marques se tâtent encore, mais probablement pas pour longtemps. Cet engouement montre à quel point le Salon de Bruxelles compte pour les ventes annuelles : il représente 30% du volume des nouvelles voitures commercialisées chaque année. C’est dire…

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, les chiffres du mois d’août 2022 sont pour la première fois repassés dans le vert avec une légère progression de 7%. C’est mieux que rien et, surtout, cette hausse casse le mouvement de baisse observé depuis 14 mois. Certes, la tendance reste toujours négative sur les 8 premiers mois de l’année, mais la tenue du salon pourrait une fois de plus montrer à quel point le Belge apprécie l’automobile.

La voiture électrique d’abord

La voiture électrique sera largement mise à l’honneur lors du prochain Salon de l’Auto de Bruxelles et les voitures électriques ou celles mues avec une énergie propre y occuperont une place importante. La FEBIAC compte d’ailleurs mener un très gros travail d’information vis-à-vis des consommateurs à cette occasion afin que chacun puisse trouver la voiture électrique qui lui convient.

Toutes les parties prenantes au salon, dont D’Ieteren, indiquent que les éditions à venir sont encore plus importantes, car nous sommes au cœur d’une période de transition, que ce soit pour les motorisations (électriques), mais aussi pour les technologies embarquées et notamment les aides à la conduite.

Source:gocar.be