Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Tout augmente sauf nos salaires: ça suffit : ça suffit : ça suffit!



 

Depuis de nombreux mois, le Front Commun Syndical représentant le personnel des 19
Communes, CPAS, Hôpitaux Iris et Associations Chapitre XII exige une revalorisation barémique des agents des pouvoirs locaux et des institutions hospitalières de la Région de
Bruxelles-Capitale. Un seul objectif : retrouver de l’équité par rapport aux échelles barémiques des agents des pouvoirs locaux wallons, flamands et des fonctionnaires régionaux
bruxellois.
Au début de l’actuelle législature, le gouvernement régional bruxellois s’était fermement
engagé à négocier un plan de rattrapage barémique avec les organisations syndicales. Des
montants avaient été annoncés pour 2020 : 8 millions d’euros pour les hôpitaux Iris et 15
millions pour les pouvoirs locaux. Avec en ligne de mire un budget total de 60 millions
d’euros dédicacé à ce rattrapage, pour l’ensemble de la législature !
Et pourtant aujourd’hui, force est de constater que ledit gouvernement n’est guère pressé
de respecter ses engagements. Certes, la pandémie Covid 19 a bousculé de nombreux agendas. Néanmoins, le Front Commun Syndical observe que rien n’avance de façon concrète si
ce n’est une réunion du Comité C des Pouvoirs Locaux programmée ce vendredi 11 septembre 2020.
En conséquence, à l’heure de la rentrée sociale, nos organisations syndicales ont planifié un
agenda d’actions syndicales pouvant mener jusqu’à deux journées de grève dans la mesure
où le gouvernement régional ne concrétiserait pas ses engagements. Ceux-ci devront être
exposés aux représentants des travailleurs ce vendredi 11 septembre 2020. Au terme de
cette réunion, le Front Commun Syndical évaluera la position du gouvernement régional et
en fonction de celle-ci décidera de la mise en œuvre partielle ou totale du plan d’actions
syndicales.