Tout le Baz’Art de Viktor #Lazlo dans les rues de #Bruxelles

Tout le Baz’Art de Viktor #Lazlo dans les rues de #Bruxelles

Viktor Lazlo, la chanteuse, la présentatrice inoubliable de l’Eurovision 1987, la romancière, la Parisienne d’adoption, vient de sortir un dernier album « Suds » où elle se régale de ses origines colorées et pétillantes, de la Martinique à la Grenade, de la Belgique à la France.

Pour son Tout le Baz’Art, elle emmène Joëlle Scoriels dans son Bruxelles à elle, celui des années septante, depuis son premier kot, dans le quartier interlope du boulevard Jacqmain, au Mokafé, Galerie du Roi, accompagnée d’un de ses premiers guides de l’époque, l’antiquaire Dan Kotek.

Arrêt à Matongé d’Ixelles, dans le resto congolais Inzia de Monique Fodderie, avec David Linx, son frère de chant, son mentor, son regard d’oreille ; pour échouer à l’Archiduc, le célèbre bar de la rue Dansaert, où Arno, en voisin, la rejoint pour évoquer leur rencontre et leurs duos, et pour finir en chanson avec « Pleurer des rivières ».

ARTE-Belgique, dimanche 23 janvier, 18h00.

LA UNE, mercredi 26 janvier, 23h40.

LA UNE, jeudi 3 février, 23h20.

Le doc de tout le Baz’Art : « De mère à fille » de Hubert Fiasse et Pierre Martinage.

À partir d’une idée originale de Malika Madi, Hubert Fiasse et Pierre Martinage filment les liens étroits entre Malika, sa fille et sa mère. Trois générations d’origine algérienne qui vivent leur vie de femme musulmane de façon très différente.

Malika a migré avec ses parents en Belgique parce que son père travaillait dans un charbonnage. Tout au long de sa vie, elle se questionne sur sa place en tant que femme issue de l’immigration. Elle sensibilise des jeunes en milieu scolaire à partir de son livre « Nuit d’encre pour Farah », dans lequel elle aborde cette question.

Mais le documentaire ne s’arrête pas à ce beau portrait de femme forte en questionnement : il montre également le lien que Malika et sa fille, Anissa, jeune adolescente attachante, entretiennent. Nous découvrons aussi comment Anissa grandit en tant que jeune femme issue de l’immigration n’ayant jamais vécu en Algérie et comment elle se construit un rapport à l’Islam très différent et beaucoup moins critique que celui de sa mère.

ARTE-Belgique, dimanche 23 janvier, 18h25.