Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Toutes vos questions suite aux nouvelles mesures du CNS



1. Une bulle de cinq personnes

Jusqu’ici, chaque personne pouvait avoir 15 contacts sociaux différents chaque semaine. Dès demain et pour quatre semaines, ceux-ci sont ramenés à 5, toujours les mêmes, par famille (et non plus par personne). Les enfants de moins de 12 ans ne font cependant pas partie du décompte. Avec ces cinq personnes, la distanciation ne doit pas être respectée en permanence.

La mesure ne va-t-elle pas trop loin?

“C’est une mesure de la plus haute importance”, selon le biostatisticien Geert Molenberghs (KU Leuven). “Le gros problème de la bulle de 15 n’était pas tellement le nombre, mais bien le fait que la bulle pouvait changer chaque semaine. Maintenant, en cas de contamination, la bulle peut être cloisonnée.”

Est-ce intelligent de compter ses grands-parents dans sa bulle?

“Ce n’est pas interdit. Mais je ne le ferais pas. Nous savons que le virus peut toucher sévèrement les personnes âgées. À moins bien sûr que vous n’apportiez du soutien à quelqu’un dans le besoin”, nuance Molenberghs, appelant alors à respecter au mieux les règles de distance et d’hygiène.

Comment cela peut-il être contrôlé?

“Nous n’allons pas contrôler les gens chez eux. C’est de la violation de domicile. Mais dans l’espace public ou l’horeca, nous contrôlerons sévèrement”, avertit le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem (CD&V).

Est-ce que je peux organiser l’anniversaire de mon enfant?

En principe, les enfants de moins de 12 ans peuvent avoir des contacts illimités. Mais se pose la question: comment arrivent-ils à la fête? Car les parents ne peuvent pas tous entrer en contact. Cela semble un peu compliqué, à moins que chacun respecte les règles d’hygiène et de distance en déposant et en récupérant ses enfants.

2. Excursions à dix maximum

Les rassemblements privés, excursions ou réunions en famille ou entre amis ne peuvent se faire qu’à 10 personnes maximum (mais les enfants de moins de 12 ans ne sont pas comptés là non plus).

Qu’advient-il alors de la bulle de cinq?

“Ce sont deux mesures séparées”, éclaire la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) suite à une certaine perplexité. “On peut en effet faire une sortie avec des gens extérieurs à notre bulle à deux conditions: pouvoir respecter les règles de distance, et il ne peut pas y avoir plus de dix participants”.

Avec qui puis-je aller au resto?

Aller au restaurant ne peut se faire en principe qu’avec votre famille ou votre bulle, car au restaurant, il est difficile de respecter la distance minimum, selon le cabinet de Sophie Wilmès. Mais impossible d’y réunir un couple avec quatre enfants de plus de 12 ans et sa bulle de 5 personnes, par exemple.

Est-ce que je peux boire une bière avec un ami après un tour en vélo?

“Oui, aussi si cette personne n’est pas dans votre bulle fixe, on peut. Mais alors, idéalement à l’extérieur, et vous devrez respecter les règles d’or: garder une distance suffisante, ne pas boire au même verre, etc.”, confirme la ministre De Block.

3. Les événements rétrécis

Le Conseil de sécurité demande aux communes d’étudier tous les événements organisés sur leur territoire. S’il semble y avoir un risque, l’événement doit être annulé. Les grands événements sont diminués de moitié: ils passent de 200 à 100 à l’intérieur et de 400 à 200 personnes à l’extérieur. Les masques sont toujours obligatoires.

Qu’en est-il des mariages et baptêmes?

Pour les mariages, maximum 100 invités peuvent assister à la cérémonie et la limite est de 10 convives seulement pour la réception. Un cercle très limité, donc. Les experts avertissent en outre du danger des réceptions, où les gens tailleraient une bavette en retirant leurs masques. “Si vous donnez une réception, organisez-la plutôt assis”, conseille Geert Molenberghs.

Et les camps scouts?

Les règles précédemment édictées ne changent pas et les camps continuent en août, toujours selon l’organisation en bulles de 50 personnes.

4. Retour au télétravail

Le travail devra à nouveau s’effectuer plus souvent de la maison. Bien que le télétravail soit resté recommandé, de plus en plus de gens sont retournés au bureau, a constaté le CNS. “Mais le télétravail reste l’une des clés de l’exitstratégie”, selon la Première ministre Wilmès, qui le recommande donc autant que possible.

Peut-on luncher avec ses collègues?

“Oui, si les règles de distance sont respectées. Mais honnêtement? Je le déconseillerais. Les prochains mois, mangez vos tartines à votre bureau plutôt qu’à la cafétéria. Ou mieux: pour ceux qui peuvent, travaillez de chez vous”, tranche Molenberghs.

5. Faire les courses seul

Il faudra désormais faire ses courses seul, sauf si on parle de mineurs ou de personnes ayant besoin d’aide. Le temps en magasin sera limité à 30 minutes (sauf sur rendez-vous, par exemple pour choisir une voiture ou une cuisine).

Les soldes auront-ils bien lieu?

Le coup d’envoi au 1er août est confirmé par la ministre de l’Économie Nathalie Muylle (CD&V): “Nous avons déjà reporté les soldes d’un mois, mais on ne peut pas constamment reporter la saison d’été. Les stocks sont toujours là et c’est important pour le secteur.”

6. Donner son nom à la gym

Outre l’horeca, un registre est maintenant mis en place pour les cours de sport et les centres de bien-être. Vous devrez là aussi laisser vos coordonnées.

7. Le train gratuit reporté

La mesure qui devait offrir des trajets gratuits en train est reportée au mois de septembre, cela afin d’éviter une trop forte fréquentation en certains endroits. L’utilisation de ce pass est maintenant reportée au plus tôt au 7 septembre 2020. La SNCB communiquera plus en détails ultérieurement sur le lancement de la plate-forme en ligne pour demander le pass.

Source: HLN