Un commerce sur cinq est vide au centre-ville de Liège

Les chiffres émanent de l’Association du management de centre-ville, qui accompagne les villes dans la mise en œuvre de solutions pragmatiques afin de dynamiser et promouvoir leur territoire. Le taux de cellules commerciales pour les rues Vinâve d’Ile et Pont d’Ile, qui sont les plus denses au niveau commercial, atteint 20,9% en 2021. C’est 7% de plus en un an. Il y a 5 ans, ce taux n’était que de 5,8%, relève La Libre.

Pour l’échevine du Commerce, Elisabeth Fraipont, il faut voir la situation sur l’ensemble des rues et des quartiers de Liège. A l’échelle de la Ville, on compte 912 cellules vides sur les 5546 recensées. Ce qui fait un taux global de 16%. Si la plupart sont effectivement à louer et à vendre, elle note toutefois qu’une septantaine sont en travaux ou occupées par le commerce d’à-côté. Ce qui fait baisser le taux à 11%.

Les explications sont nombreuses pour tenter d’expliquer, de tous bords, le fait qu’1 commerce sur 5 soit actuellement fermé. Il y a bien sûr le contexte Covid et les fermeture afférentes, mais aussi les problèmes de mobilité avec la fermeture passée du tunnel de Cointe et les travaux actuels du tram. A cela, il faut ajouter la concurrence du commerce en ligne avec livraison à domicile et les centres commerciaux qui retiennent la clientèle en périphérie. Du coup, les “beaux commerces” disparaissent et accentuent encore le manque d’attractivité du centre-ville.