Un hôtel de luxe Grand Place ?

La plus belle place du monde ne connaît pas souvent les changements de propriétaires dans cet endroit vivement recherché par des firmes ou de riches particuliers ou encore, par exemple, la Ville de Bruxelles qui en compte une dizaine dans son patrimoine.

C’est dire que le changement de propriétaire des n°s 5, 6 et 7 (dénommés La Louve, Le Cornet, Le Renard) était particulièrement attendu. Occupés pendant longtemps par la CBC Banque & Assurances – filiale francophone de la banque flamande Kredietbank –, ils viennent, si l’on en croit le quotidien L’Echo du 12 décembre, de tomber dans l’escarcelle de PRO WINKO.

Il s’agit d’un investisseur immobilier privé néerlandais qui avait déjà érigé l’immeuble « Toison d’Or » situé sur l’avenue du même nom à Ixelles. L’acquisition des trois maisons de la Grand-Place est acquise.

Selon le quotidien qui ne cite pas sa source bien placée, « Les Néerlandais (le groupe PRO WINKO) ont payé 12 millions d’euros pour les 3 parcelles, un montant nettement inférieur aux 20 millions d’euros espérés. » Suivant des informateurs, l’acquéreur aurait l’intention d’y ouvrir un hôtel – de luxe probablement – avec entrée sur la Grand-Place et ses trois parcelles intérieures donnant quasiment sur la rue du Midi.

Ce projet ambitieux devrait probablement tenir compte des conséquences de la pandémie du Covid-19 qui a tué de nombreuses personnes mais qui détruit aussi le secteur du tourisme, des congrès, des restaurants et des bars dans Bruxelles et surtout dans son centre-ville. Affaire à suivre…

Texte et photos Bernard Rosenbaum