Un nouveau système d’aide à l’écriture et au développement de longs métrages de fiction et d’animation

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel réforme son système d’aides à l’écriture et au développement de longs métrages de fiction et d’animation belges francophones. Ces évolutions, élaborées en concertation avec le secteur, permettront dès septembre 2020 de miser sur davantage de projets en devenir et de mettre des moyens supplémentaires à disposition pour approfondir leur développement.
Depuis 2014, des aides au développement sont accessibles aux projets de longs métrages de fiction et d’animation déposés au 1er collège de la Commission de Sélection des Films. Cependant, le travail de développement restait sous-financé et le scénario n’était parfois pas suffisamment abouti pour aborder sereinement la recherche de financements à l’international.

La philosophie de ce nouveau système d’aide est différente du précédent puisqu’elle vise à :

  • Une plus grande prise de risque pour l’octroi des aides à l’écriture (24 aides au lieu de 16, basées notamment sur un pitch et un synopsis et non plus sur un traitement finalisé) ;
  • La mise en place d’une nouvelle aide au développement artistique destinée essentiellement à financer l’écriture/réécriture du scénario ;
  • Une exigence de qualité accrue : l’aide au développement de la production ne sera accordée qu’aux projets dont le scénario sera jugé totalement abouti par la Commission Cinéma ;
  • Une extension des bénéficiaires puisque les aides au développement, auparavant limitées au 1er collège, seront à présent également accessibles aux films développés dans le cadre du 2e collège, à savoir les 3es films et suivants.

À partir de septembre 2020, le nouveau système d’aides prévoit donc :

  • 24 aides à l’écriture par an (12 500 € par aide) ;
  • 12 aides au développement artistique par an (30 000 € par aide), visant à travailler les aspects artistiques du projet (écriture et réécriture du scénario, script doctoring, coaching, travaux de recherche) ;
  • 6 aides au développement production par an (30 000 € par aide), destinées aux travaux de préparation de la production (recherche du financement, pré-casting, repérages, élaboration d’une stratégie de promotion et de distribution).

Il est à noter que :

  • Les aides au développement production ne sont accessibles qu’aux projets ayant préalablement reçu l’aide au développement artistique. Étant donné que ce ne sera le cas d’aucun projet à la session d’automne, il sera exceptionnellement possible lors de la 3e session 2020 de déposer une demande d’aide au développement classique telle qu’elle existait auparavant.
  • Dans le cadre du nouveau système, les aides au développement ne seront plus déductibles des aides à la production (afin que l’apport financier global soit plus important).

Ces nouvelles aides seront accessibles dès la 3e session 2020 de la Commission Cinéma dont la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 10 septembre 2020.

Les détails pratiques (documents à remettre, délais à respecter, etc…) sont disponibles à cette adresse.

RECOMMANDÉ POUR VOUS