Un parcours de visite optimisé et un espace rénové pour la nouvelle galerie permanente au musée des Sciences naturelles !

Début septembre 2020, la Régie des Bâtiments a achevé d’importants travaux au sein de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique pour un montant de quelque 4,5 millions d’euros.
Deux étages de l’aile du Cloître ont été totalement rénovés afin d’accueillir la nouvelle galerie permanente Planète Vivante.
Le circuit muséologique a également été réorganisé : une nouvelle cage d’escalier et un ascenseur relient désormais la nouvelle galerie permanente, l’aile Janlet et la Galerie de l’Homme.
« La mobilité au sein des musées et l’accessibilité aux collections sont des aspects essentiels pour les biens immobiliers d’exception gérés par la Régie des Bâtiments et qui présentent de multiples galeries, salles et étages. Grâce à cette nouvelle liaison, les visiteurs pourront profiter pleinement de nouveaux espaces lors d’une visite plus fluide et agréable. De plus, l’ascenseur installé facilite l’accès aux personnes à mobilité réduite. Une nette amélioration dans le cadre de la modernisation de notre patrimoine muséal, historique et architectural. » se réjouit Laurent Vrijdaghs, administrateur général de la Régie des Bâtiments.
Dans le respect des contraintes muséologiques
Afin d’effectuer les travaux, la plupart des animaux exposés dans les salles ont été déménagés, sauf les plus grands (baleines, girafes,…) qui ont dû être protégés et laissés sur place pendant les travaux.
Les salles ont été entièrement mises à nu, l’isolation a été refaite et les parois courbes au second étage ont été rehaussées.
Un soin particulier a été apporté aux murs, qui doivent être d’excellente qualité afin de pouvoir accueillir les expositions.
Le sol a été refait et le petit escalier tournant reliant les 2 étages a été entièrement rénové pour mieux s’intégrer à l’espace muséal.
Les châssis ont également été remplacés, tout en respectant leur aspect d’origine puisque la vue depuis le parc Léopold est classée.
Enfin, les installations techniques ont été refaites : électricité, ventilation, protection incendie (portes coupe-feu) et sanitaires.
Les aléas d’un chantier
Les travaux, débutés en 2015, ont duré plus de temps que prévu suite à la rupture de contrat avec l’entrepreneur initial en 2019. Après le lancement et l’attribution de nouveaux marchés, les travaux ont pu recommencer en mars 2020 pour se terminer début septembre 2020.
Fiche technique
Propriétaire : État belge
Occupant : Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSN)
Maître d’ouvrage : Régie des Bâtiments
Bureau d’étude (désigné et financé par IRSN): SUM Project
Suivi et exécution des travaux : Régie des bâtiment et SUM Project
Entrepreneurs (à partir de 2020) :
Cage d’escalier (Garde-corps en verre) : Metalur
HVAC : VTS
Électricité : Sotrelco
Gros-œuvre et parachèvement : Malice
Durée des travaux : 2015 – 2020
Coût total du projet : environ 4,5 millions €