Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Crise des réfugiés ukrainiens

3 millions 571.053 EUR pour les communes !

Les montants par communes !

 

 

 

Sur la proposition du ministre des Pouvoirs locaux et du Logement, Christophe Collignon, le Gouvernement wallon octroie un montant de 3 millions 571 053 EUR, aux structures supracommunales et aux communes qui ne sont pour l’instant, pas rattachées à une structure supra communale, pour la mise en place d’un accueil et d’un hébergement coordonnée des ressortissants ukrainiens sur le territoire wallon.

 

Une concertation supralocale doit donc permettre d’affecter avec le plus de pertinence, des moyens qui permettront de faire face à l’urgence, avec un maximum de souplesse et de la manière jugée la plus efficace par les autorités concernées.

 

La dynamique supracommunale est encouragée mais, dans le respect de l’autonomie communale, chaque commune peut décider d’entreprendre seule les démarches et de disposer dès lors, de la subvention.

 

Cette aide pourra se traduire par l’octroi de moyens aux CPAS, la location d’infrastructures, l’organisation de transports entre la commune et le centre d’enregistrement établi à Bordet ou toute autre dépense permettant d’assurer un accueil digne aux ressortissants ukrainiens fuyant la guerre.

 

 

Le montant total de la subvention est de 3.571.053 EUR réparti comme suit :

  1. 3.179.581 EUR pour les structures supracommunales :
Province Nom Subvention accordée
Liège Asbl Conférence des élus de Liège Métropole

 

623.534

 

  Asbl Conférence des élus de la Région de Verviers

 

205.491

 

  Asbl Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye 197.908

 

Hainaut Conférence des Bourgmestres de Charleroi Métropole 519.731
  Asbl Wallonie picarde

 

349.353

 

  Asbl Communauté urbaine du Centre (CUC) 244.580
  Communauté urbaine Mons-Borinage 201.095
Namur Communauté urbaine de Namur-Capitale 292.329
  Territoire dinantais Meuse-Condroz 93.782
  Projet Essaimage (BEP)

 

63.463

 

Luxembourg Communauté de projets supracommunaux en province de Luxembourg

 

186.304

 

  Asbl Pays de Famenne

 

59.113

 

Brabant Wallon Projet Senne Vallée (Comité du contrat de Rivière de la Senne asbl) 142.898

 

391.472 EUR pour les communes (qui ne sont rattachées à aucune structure supracommunale)

 

Province Nom Subvention accordée
Brabant Wallon Beauvechain 7173
  Chaumont-Gistoux 11687
  Court-Saint-Etienne 10603
  Genappe 15586
  Grez-Doiceau 14013
  Hélécine 3681
  Incourt 5619
  Jodoigne 14550
  La Hulpe 7494
  Lasne 14299
  Mont-Saint-Guibert 8084
  Orp-Jauche 9041
  Ottignies-Louvain-la-Neuve 31339
  Perwez 9513
  Ramillies 6650
  Rixensart 22848
  Villers-la-Ville 10979
  Waterloo 30337
  Wavre 35106
Wallonie Picarde Dour 16542
  Hensies 6827
  Honnelles 5178
  Jurbise 10777
  Lens 4643
  Quévy 8092
  Quiévrain 6817
Luxembourg Arlon 30768
  Attert 5616
  Aubange 17341
  Martelange 1930
  Messancy 8339

 

 

Lancement de la plateforme logement solidarité Ukraine

Sous l’impulsion du ministre du Logement Christophe Collignon, la Wallonie a lancé une plateforme solidarité Ukraine à destination des réfugiés ukrainiens :

 

http://ukraine.logement.wallonie.be

 

 

 

Cette plateforme:

 

  • Permet aux citoyens habitant en Wallonie de proposer une ou plusieurs chambres libres au sein de leur habitation ou un logement afin de les mettre à la disposition d’une personne ou d’une famille ukrainienne ;
  • Permet aussi à une famille ukrainienne ayant dû fuir son pays de trouver une offre de logement via les propositions visibles sur une carte interactive ou d’introduire une demande de logement spécifique ;
  • Une traduction du site en ukrainien sera accessible bientôt.

 

Quelques précisions utiles:

 

  • Le SPW Logement procède à une validation des offres/demandes (la soumission d’une proposition ou d’une demande n’entraîne donc pas automatiquement sa mise en ligne). Cette validation consiste à vérifier le format de l’adresse mail, la coïncidence entre la commune et l’entité mentionnée dans l’offre et sa localisation, la suppression des offres non conformes d’un point de vue éthique (cas évident de discrimination, propos raciste dans le message…) ;
  • Pour éviter de laisser en place des demandes qui auraient déjà été comblées, les personnes ayant déposés une demande reçoivent après 15 jours, un mail leur indiquant qu’elles ont la possibilité de renouveler leur demande si celle-ci est toujours d’actualité ; dans le cas contraire, elle sera supprimée au bout de 5 jours.