Une nouvelle #blanchisserie #sociale à Anderlecht

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Une nouvelle #blanchisserie #sociale à Anderlecht

Grande première : ouverture de « Lav’And », une nouvelle blanchisserie sociale à

Anderlecht. Cette nouvelle blanchisserie sociale a été inaugurée récemment en présence du

Bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps, du Président du CPAS d’Anderlecht, Mustapha

Akouz et du Ministre-Président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort. La blanchisserie

« Lav’And » est née d’une collaboration entre le CPAS, la Commune d’Anderlecht, la Régie des quartiers et la Région bruxelloise. Aménagée dans un atelier du bâtiment COOP, «Lav’And» situé au 23 Quai Fernand Demets traite le linge et les vêtements de travail des organismes publics et parapublics communaux, dont la Résidence pour pensionné J. Vanhellemont.

Ce traitement du linge sur le territoire anderlechtois permettra à la fois de réduire l’impact environnemental du traitement du linge des institutions, mais aussi de former du personnel peu qualifié. En 2022, quatre personnes en emploi d’insertion (anciennement article 60) seront mises à l’emploi grâce à des contrats de réinsertion socio-professionnelle et jusqu’à 10 personnes en 2023. Par ailleurs, un réseau dans le domaine du traitement du textile a été créé afin de mettre en relation les stagiaires et des recruteurs potentiels à leur sortie de formation.

« Ce projet me tient à cœur. Il permet de réinsérer des personnes fragilisées dans le monde de l’emploi, de leur donner un tremplin ou une deuxième chance et d’offrir une solution pour le traitement et le nettoyage du linge et des vêtements professionnels. Je soutiens ce projet depuis le début, et je suis heureux de le voir aboutir », explique Fabrice Cumps, Bourgmestre d’Anderlecht.

« Beaucoup de temps et d’énergie ont été consacrés à ce projet », déclare Mustapha Akouz, notre photo, Président du CPAS. « Cette inauguration constitue non seulement le point final de la mise en place de ce projet mais aussi le point de départ de l’activité, qui va permettre d’offrir un véritable parcours de formation à des personnes infra-qualifiées éloignées du marché de l’emploi ». Photo© Bernard Rosenbaum

 

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux