Une nouvelle école NL et des logements passifs rue de la Senne

La Ville de Bruxelles construit dans la rue de la Senne 80-88 et 96 sa toute première école néerlandophone au sein du Pentagone et aussi 15 maisons passives via sa Régie Foncière. Le chantier a démarré début décembre. Pour le moment, il s’agit encore de travaux préparatoires. Les plans de ce nouveau bâtiment ont été réalisés par le bureau d’architecture BOB361, situé à deux pas du site.

Un design ingénieux

L’enjeu majeur de ce projet était de combiner sur un site limité une école complète (maternelle et primaire) avec de nouveaux logements. La construction d’une école nécessite beaucoup d’infrastructures : en plus d’un espace prévus pour les cours, elle doit également comprendre suffisamment d’espace pour jouer, manger et faire du sport. Un design ingénieux qui joue avec les niveaux et les pentes combinant 3 volumes autoportant a rendu cela possible.

Le bureau d’architecture BOB361 combine dans ce projet l’architecture contemporaine avec la pédagogie et la durabilité, explique Lydia Mutyebele, Echevine du Logement, du Patrimoine Public et de l’Egalité des chances. Le nouveau bâtiment est en partie situé en intérieur d’îlot, de sorte qu’une attention particulière a été accordée à la lumière du soleil et à l’atténuation du bruit. Le sol des terrains de jeux est recouvert de caoutchouc perméable ; les murs sont végétalisés et développent ainsi la biodiversité du site.

Ans Persoons, Echevine de l’Urbanisme et de l’Enseignement néerlandophone : « Dans le pentagone très densément bâti, il n’était pas facile de trouver un site suffisamment spacieux pour y construire une école toute entière. Nous sommes très heureux d’avoir réussi, car la demande de places supplémentaires dans l’enseignement néerlandophone est très élevée au centre. »

A savoir :

• A terme, l’école pourra accueillir 240 élèves.

• Ce sera la 8e école primaire néerlandophone de la Ville de Bruxelles et la 1e du Pentagone.

• L’école ouvrira normalement en septembre 2022.

• Au cours de cette législature, la Ville de Bruxelles créera un total de 728 places supplémentaires dans l’enseignement néerlandophones (rue de la Senne, nouveau complexe Mutsaard et extension de Droomboom). L’échevine Ans Persoons : « Une telle extension en terme de capacité est gigantesque, absolument nécessaire, et sans précédent. Cela montre à quel point l’éducation est importante pour cette législature. »

Logements passifs

Le développement des 15 logements publics implantés rue de la Senne 80-88 et 96 à 1000 Bruxelles répond aux objectifs du Plan Logement 2019-2024 de la Ville de Bruxelles. Le projet prévoit en tout : 3 appartements de 3 chambres, 7 appartements 2 chambres, 2 avec une chambre et 3 studios.

Par ailleurs, ces logements disposent d’installations techniques qui, en plus d’être écologiques, permettront aux locataires d’économiser sur leur facture d’énergie : panneaux solaires photovoltaïques et thermiques, système de ventilation double-flux individuel permettant la récupération de chaleur. De plus, une terrasse commune à l’école et aux logements entendra respecter la privacité des deux infrastructures. Les résident.e.s partagent cette grande terrasse avec beaucoup de verdure du côté de l’école, d’où un grand escalier monte jusqu’aux différentes entrées individuelles des logements.

Lydia Mutyebele, Échevine de la Régie foncière : « Ce projet mandaté par la Ville de Bruxelles, via sa Régie foncière comme maître d’ouvrage s’inscrit dans l’objectif ‘Tout à 10 minutes’. Le développement d’une école supplémentaire remplit déjà cet objectif, mais il est indispensable qu’en parallèle la Ville de Bruxelles via sa Régie foncière, poursuive le développement de logements publics de qualité et abordables. »

Philippe Close, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles : « Ce projet de nouvelle école néerlandophone et de logements passifs cadre tout à fait dans l’idée de la ville à 10 minutes. En plus de ça, il est en accord avec notre envie d’investir de manière durable dans l’enseignement qui est aujourd’hui plus important que jamais. »

Appel : trouvez un nom pour la nouvelle école !

Comme l’école est située rue de la Senne, tout le monde lui donne le nom de « Zenneschool ». Malheureusement, nous ne pouvons pas garder ce nom, car il y a déjà une Zenneschool à Bruxelles. Nous faisons appel à la créativité des habitant.e.s et des organisations du quartier. Nous recherchons un nom répondant à au moins un des critères suivants :

• Un nom qui fait référence à l’histoire / l’identité du quartier

• Un nom qui fait référence au monde des enfants

• Un nom de femme ayant des mérites en matière d’éducation ou de recherche

Vous pouvez faire une proposition via ce lien: https://www.bruxelles.be/un-nom-pour-la-nouvelle-ecole-la-rue-de-la-senne

Planning

Les travaux de préparation ont commencé le 30 novembre 2020. La démolition des bâtiments actuels commencera début janvier 2021. La fin des travaux est prévue début 2022. Les premiers enfants pourront se rendre à l’école à partir de l’année scolaire 2022-2023. La coût total de ce projet s’élève à 15.400.878,91 €.

Pour plus d’information, veuillez vous rendre sur ce lien : www.bruxelles.be/ruedelasenne

(Illustration: © BOB 361)