Une nouvelle œuvre en hommage à Annie Cordy dans le parc de Laeken

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Le Collège de la Ville de Bruxelles a acté le
résultat du processus participatif pour la réalisation d’une œuvre en
hommage à Annie Cordy dans le parc de Laeken. C’est la proposition de
la streetartiste Amandine Lesay qui a obtenu le plus de soutien.

Une nouvelle œuvre en hommage à Annie Cordy dans le parc de Laeken
Bruxelles, le 10 février 2022 – Le Collège de la Ville de Bruxelles a acté le
résultat du processus participatif pour la réalisation d’une œuvre en
hommage à Annie Cordy dans le parc de Laeken. C’est la proposition de
la street-artiste Amandine Lesay qui a obtenu le plus de soutien.
En 2018, à l’occasion du 90ème anniversaire d’Annie Cordy, une fresque street-art
a été réalisée sur un bâtiment situé dans le parc aux abords de l’ancienne Gare
de Laeken, parc rebaptisé par la Ville de Bruxelles en l’honneur de la célèbre
chanteuse.
Cette zone de Laeken sera réaménagée dans les mois à venir dans le cadre du
contrat de quartier et en collaboration avec Beliris.
Dans le cadre du futur réaménagement du Parc Annie Cordy, il est apparu que le
bâtiment sur lequel se trouve cette fresque est instable et contient de l’amiante.
Ce bâtiment ne peut donc pas être conservé.
En concertation avec la famille d’Annie Cordy, la Ville de Bruxelles a décidé de
lancer un processus participatif en proposant aux citoyen.ne.s et fans de la
chanteuse de choisir la nouvelle œuvre à réaliser en mémoire de l’artiste disparue.
« Annie Cordy est une artiste dont le succès dépasse de loin les frontières de notre
capitale. Consciente de l’attachement des Bruxellois.es à cette personnalité
laekenoise, il me paraissait essentiel de réaliser une œuvre en son honneur. J’ai
le plaisir d’annoncer que c’est le projet d’Amandine Lesay qui a obtenu le plus de
soutien dans le cadre du processus participatif que nous avons initié. Je remercie
les citoyen.ne.s et les fans de la chanteuse pour leur implication. », explique
Delphine Houba, Echevine de la Culture, du Tourisme et des Grands Evénements.
Trois projets ont été présentés dans le cadre de ce processus participatif : la
reproduction à l’identique de la fresque qui avait été réalisée par FSTN, la
réalisation d’une autre œuvre street-art par Amandine Lesay et la réalisation d’une
statue par la sculptrice Isabelle de Bellefroid.
Le processus participatif s’est déroulé du 13 décembre 2021 au 7 février 2022.
La proposition qui a recueilli le plus de soutien est la réalisation d’une fresque
street-art par l’artiste Amandine Lesay. La chanson « Tata Yoyo » est au cœur de
son projet, ouvrant les portes vers l’univers poétique et fantaisie d’Annie Cordy.
Ce choix a été officiellement acté ce jeudi 10 février par le Collège de la Ville de
Bruxelles.
« C’est avec joie que j’apprends avoir la chance de pouvoir réaliser une fresque
en hommage à Annie Cordy, et pouvoir mettre en couleur l’un des tubes qui a
bercé ma jeunesse », a réagi l’artiste Amandine Lesay.
« Ma tante a toujours marqué son intérêt pour la création artistique,
l’innovation, l’inventivité, elle était en aucun cas nostalgique, elle le répétait à
l’envi, même si elle a beaucoup apprécié l’oeuvre de FSTN , Pierre Coubeau,
qu’elle a inaugurée. J’apprécie tout particulièrement le projet d’Amandine Lesay
coloré et proche de l’image populaire d’Annie Cordy. Bien entendu le parcours
de l’artiste unique qu’elle était, ne se résume pas à quelques chansons, mais je
fus témoin, tellement souvent, de ces rencontres chaleureuses avec ceux,
nombreux, qui la surnommaient affectueusement « Tata Yoyo » que je perçois
cette nouvelle fresque comme un hommage à cette formidable histoire d’amour
qu’Annie partageait avec son public. » Michèle Lebon-Cooreman, nièce et ayant
droit d’Annie Cordy.