Une première en Wallonie : bpost développe une Ecozone de distribution zéro émission à Mons

Moins de nuisances et une meilleure qualité de vie ! bpost et la ville de Mons collaborent au déploiement d’une Écozone dans Mons intramuros où journaux, lettres et colis seront distribués sans émission de CO2. Cette initiative concrétise le déploiement d’un plan ambitieux de développement durable et s’appuie sur les enseignements tirés lors d’un projet-pilote couronné de succès à Malines.

En juillet 2020, le groupe bpost a lancé, à Malines, un projet pilote appelé « Ecozone ». L’objectif est de réduire l’impact de la livraison de colis, lettres et journaux sur le climat et la qualité de vie en ville. Malgré l’augmentation importante et continue du nombre de colis, l’entreprise parvient aujourd’hui à distribuer tout le courrier et les colis sans émission aux Malinois.

En s’appuyant sur ce succès et sur les enseignements que bpost en a tirés, la ville de Mons et bpost ont décidé de déployer une première Écozone en Wallonie, dans Mons intramuros. Celle-ci est actuellement en développement et devrait être en mesure de livrer paquets et lettres sans émission d’ici les prochains mois.

Cette réalisation s’inscrit parfaitement dans la stratégie de bpost mettant l’accent sur un travail et un emploi durable et sur des processus respectueux de la planète. Outre cette seconde ville, la première en Wallonie, des projets de logistique urbaine durable Écozone verront le jour, cette année, dans d’autres centres-villes dans les 3 régions.

« bpost s’est dès 2015 à respecter les objectifs des accords de Paris sur le climat. Nous développons en permanence de nouvelles solutions innovantes pour réduire notre empreinte écologique et l’impact de nos activités », souligne Paul Vanwambeke, directeur de la logistique urbaine chez bpost. « La Ville de Mons partage les mêmes ambitions écologiques. Nous avons ainsi vite trouvé un terrain d’entente pour mettre en place un projet de distribution durable dans le centre-ville. »

Mobilité douce et proximité

En 2019, bpost avait déjà choisi Mons comme ville pionnière en terme d’électrification de sa flotte basée à Ghlin. Seize véhicules diesel ont déjà été remplacés par des voitures électriques. De nouveaux véhicules vont venir compléter la flotte. Leurs services seront concentrés au centre-ville de Mons où une partie significative des tournées est assurée par des facteurs à pied avec, à l’avenir, des remorques électriques. Ces remorques seront utilisées pour la livraison à domicile de colis, de journaux et de lettres. Les véhicules électriques serviront de base pour l’approvisionnement du facteur en lettres et colis à distribuer mais aussi pour les livraisons aux points de collecte et aux bureaux de poste.

L’entreprise ambitionne de livrer les lettres et les colis sans émission à Mons intramuros. En maximisant l’utilisation d’une flotte verte, de facteurs à pieds avec une remorque électrique et d’un grand nombre de points d’enlèvement, bpost limite à la fois le nombre de véhicules et le nombre de véhicules-kilomètres dans la ville.

Les citoyens pourront en outre profiter d’un réseau hybride de proximité constitué de 9 points de retrait au sein de  l’Ecozone : 5 nouveaux sites avec des distributeurs automatiques de colis, 3 Points Poste et Colis et le Bureau de poste de Mons. Ceci garantitune couverture optimale de service et de proximité (moins de 500 mètres à parcourir vers un point de retrait) et permet au destinataire de récupérer ses colis sans avoir recours à la voiture.

Petra De Sutter, ministre fédérale de la Poste:  « Je tiens à saluer cette collaboration entre la Ville de Mons et bpost. Aujourd’hui constitue une nouvelle étape importante, et le développement des écozones de bpost donne le ton quant aux méthodes futures de distribution du courrier et des colis, qui se voudront respectueuses de notre environnement et de notre planète. J’ai pour ambition de faire des autorités et des entreprises publiques des leaders en matière d’innovation et d’écologie.»

« Je remercie bpost pour ce beau projet qui positionne Mons comme première ville wallonne à bénéficier d’une gestion plus écologique de ses véhicules», souligne Nicolas Martin, le Bourgmestre de la Ville de Mons. « Ce projet conforte la politique de la Ville de Mons en faveur d’une meilleure transition écologique et d’une meilleure qualité de vie en ville. Chacun connait l’importance de bpost, dont un centre important est installé à Ghlin, comme service de proximité et compte tenu du nombre de déplacements effectués par les travailleurs, la diminution des rejets de CO2 sera plus significative. »

L’Echevine de la Mobilité de la Ville de Mons, Charlotte De Jaer ajoute : « Il s’agit là d’un beau projet, d’un projet ambitieux, fruit d’une excellente collaboration entre la Ville de Mons, bpost et la Ministre des Entreprise publiques, Petra De Sutter. L’Ecozone nous permettra de faire face au boom des distributions de colis engendré par le succès des achats en ligne tout en poursuivant notre politique pour un centre-ville apaisé et moins pollué. »

 

Ce que bpost a appris à Malines :

  • L’utilisation et la réutilisation des Points d’enlèvement augmentent de mois en mois.
  • L’utilisation de la voiture pour se rendre aux points d’enlèvement est minime : 83 % des habitants de Malines vont chercher leur colis à pied ou à vélo. Parmi le petit nombre de répondants qui ont pris la voiture, 2/3 l’ont fait lors d’un autre déplacement (supermarché, l’école ou le travail).
  • 81% des utilisateurs ont dû parcourir moins de 500 mètres pour se rendre au point d’enlèvement.
  • Grand taux de satisfaction : Les utilisateurs appartiennent à toutes les catégories d’âge et sont très satisfaits, notamment en raison de l’aspect durable.