Une #rénovation en perspective à l’intérieur du Musée d’Art et d’Histoire (#MRAH)

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Une #rénovation en perspective à l’intérieur du Musée d’Art et d’Histoire (#MRAH)

Le Musée Art & Histoire dans le Parc du Cinquantenaire fait actuellement l’objet d’un masterplan avec une perspective à l’horizon 2030. Dans l’attente de cette vision, les MRAH souhaitent moderniser quelques circuits afin de mettre davantage en valeur les objets exposés et les salles historiques et d’accroître à court terme l’attrait et le confort du musée pour le public. Dans cet appel il s’agit du circuit d’exposition « Amérique – Île de Pâques – Intérieurs de style XVIIIe siècle » qui nécessite une approche architecturale et scénographique pour répondre à quatre ambitions:

– La mise en valeur des chefs-d’œuvre de la collection Amérique du Sud, notamment la statuette communément appelée statuette de l’Oreille cassée car elle figure dans l’album Tintin du même nom, et la momie chilienne dite de Rascar Capac car elle est ainsi nommée dans l’album Tintin « Les 7 boules de cristal ». Il est également attendu une analyse critique de la possibilité de faire entrer le visiteur dans «l’univers de Tintin».

– Le rétablissement de la liaison « salle Mercator » avec la possibilité d’inclure dans ce couloir un espace de rafraîchissement pour les visiteurs, avec un salon de thé et un accès au jardin japonais. Cette liaison et le jardin devront être facilement accessibles aux PMR.

– La réouverture au public et le réaménagement scénographique de l’espace abritant la statue de l’Île de Pâques. Le musée a l’intention de faire de cette sculpture incontournable un lieu de repos et de méditation au sein du circuit d’exposition.

– L’ouverture au public des intérieurs XVIIIe siècle « doublement démodés ». Il est attendu une valorisation scénographique limitée de ces salles qui rende justice aux arts décoratifs du XVIIIe siècle mais aussi à la vétusté des installations, qui est l’une des raisons de la rénovation complète du Musée Art & Histoire.

Le défi consiste à offrir au sein de l’organisation existante du musée, un parcours attractif et une expérience pédagogique et muséale aux visiteurs avec des qualités de séjour assurant le confort et l’accessible à tous. Il est également attendu que la proposition prenne en compte l’aspect temporaire du circuit en favorisant l’intégration des principes de circularité et d’économie de moyen et de matière.