VIVE LA RENTRÉE AU BOTANIQUE

Toute l’équipe du Botanique attendait cette rentrée avec impatience, et surtout avec l’espoir de rouvrir toutes nos activités au plus grand nombre. Voyons-nous le bout du tunnel ? Nous le pensons et travaillons toujours en ce sens. L’optimisme et la volonté d’aller de l’avant ne nous ont jamais quittés.
L’équipe du Botanique est heureuse de vous présenter la programmation des expositions de septembre 2021 à avril 2022 ainsi que les événements phares de cette saison. Fidèles à notre contrat programme, nous mettons toujours l’accent sur le soutien de la scène artistique belge, et particulièrement celle de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Du 16 septembre au 21 novembre 2021, vous découvrirez, au Museum, l’exposition BOUNCE  par le duo Stephan Balleux & Porz an Park . Le titre de l’exposition attire l’attention sur le phénomène de la mise en relation. Les peintures et images de Stephan Balleux dialogueront dans l’espace avec l’installation sonore de Porz An Park.

Sans titre (Fluid004) – oil on canvas
200 x 160 cm – 2021, © Stephan Balleux
Bounce est une invitation à faire corps avec une expérience ouverte qu’il vous appartient de définir en vos propres termes. Stephan Balleux et Porz an Park se jouent de notre perception qui, bien plus qu’un processus neutre de réception, est aussi une activité créatrice. INCIDENCE OF YOU, installation électroacoustique de Porz An Park, est constituée de haut-parleurs directionnels d’où les ondes sonores sont diffusées dans l’espace d’exposition. Des monochromes noirs suspendus diffractent et réfléchissent le son. Ils contribuent à créer une confusion spatiale et auditive, encourageant le visiteur à explorer la structure du dispositif et même temps que sa propre perception. Tout autour de ce dispositif, Stephan Balleux nous propose ses dernières créations picturales.
La promesse d’une expérience physique et mentale faite par Bounce, se retrouvera également chez Eva L’Hoest qui investit la Galerie du Botanique avec THE INMOST CELL, un projet vidéo d’envergure présenté pour la première fois à la Biennale de Riga en 2020.
06 TheInmostCell, 11min soundcolor, Eva L’Hoest
Utilisant le langage numérique comme un outil, Eva L’Hoest infiltre les données de notre ère numérique autant que les mythologies primaires et fait ainsi émerger des formes visuelles et sonores qui créent de nouveaux territoires de relations, à la croisée de mondes, de temps et de médias distincts. Conçue pour la deuxième édition de la Biennale de Riga, The Inmost Cell est une œuvre vidéo dont le récit s’inspire de mythes lettons autour de la Daugava, fleuve qui traverse la ville de Riga. A la suite de la construction du barrage, la rivière a enseveli des villages dont il ne reste que des ruines sous-marines.

Grâce à de la modélisation 3D et de l’image de synthèse, Eva L’Hoest transforme son reportage photographique de la périphérie de Riga en sculptures liquides. Les imageries rurales et maritimes fusionnent au travers d’une architecture numérique fluide et donne naissance à un conte aquatique dont la bande sonore pensée par John Also Bennett vient soutenir une atmosphère sous-marine et contemplative.

Ces deux expositions font partie intégrante de MAGMA, la dixième édition de la Triennale d’Ottignies-Louvain-la-Neuve.
Nous vous donnons rendez-vous le 15 septembre à 11h pour l’inauguration pour la presse de l’exposition BOUNCE de Stephan Balleux & Porz An Park, au Museum, et celle d’Eva L’Hoest, THE INMOST CELL, à la Galerie. Pour y participer, merci de confirmer votre venue chez BECULTURE sur cette adresse mail : info@beculture.be
Histoires, mythologies, rêves, énigmes, projections mentales sont certains des mots clés marquant la programmation « septembre 2021 – avril 2022 ».
Continuons dans cette plongée inédite de nos sens avec les deux dernières expositions de l’année 2021 proposées par le duo Mira Sanders & Cédric Noël où là encore l’observateur.rice est pris.e à partie, où il/elle pourra verser dans ses divagations : A VOYAGE INTO THE MOON, au Museum, et THE PHENOMENAL PARK, à la Galerie.

Mira Sanders & Cédric Noël, Poster A Voyage into the Moon.
Véritables laboratoires artistiques, les projets de Mira et Cédric placent le visiteur observateur au centre d’un dispositif de réflexions en phase avec des situations essentiellement urbaines. A Voyage into the Moon dont le film éponyme constitue la pièce centrale de l’exposition, montre un voyage dans plusieurs architectures et un espace mental où le corps et l’esprit humains sont suggérés. La scénographie de l’exposition est construite d’après le plan architectural du Peace Memorial Museum de Hiroshima au Japon.
A Voyage into the Moon est un ensemble d’œuvres récentes du duo d’artistes Mira Sanders et Cédric Noël. La culture, la vénération de l’underground et l’histoire du pays du soleil levant ont constitué une source d’inspiration pour ces deux artistes en vue de la rédaction de plusieurs récits de fiction, et de la création d’une vaste série d’ouvrages. Conjointement avec l’avant-première de leur nouveau moyen métrage Mission Report et une série de nouvelles installations, le Museum du Botanique présentera pour la première fois les œuvres complètes créées entre 2017 et 2021.
Subtilement mise en scène dans une scénographie futuriste, l’exposition mélange la réalité à la fiction. Mira Sanders et Cédric Noël jouent à saute-mouton avec la fantaisie et la réalité, collant des événements réels à des affabulations fantasques. Au sein du Museum, les dessins, les films, les maquettes, les œuvres sonores, les textes et les installations constituent un parcours fascinant et plein d’humour.
N’ayez pas peur des mille-pattes visqueux ou mukade ! Venez plonger dans cette zone crépusculaire poétique : embarquez pour Un voyage dans la lune.
Pour terminer cette présentation de nos expositions, VOID (Museum) et Alix Dussart (Galerie), suivie par Pierre-Philippe Hoffman (Galerie), ouvriront la saison 2022 dès la fin février. Ces trois dernières expositions se construisent actuellement, nous vous en livrerons les détails bientôt.

DT_3 , photographie argentique, impression numérique, 60 x40 cm, 2021, © Alix Dussart

SARA1, Mixed media, VOID 2021
En réponse à la mise sous cloche de plusieurs projets artistiques et bien entendu de l’ensemble des concerts depuis de trop longs mois, le Botanique a organisé des RÉSIDENCES D’ARTISTES. Ce sont cinq artistes plasticiens qui ont investi nos salles d’expositions cet été : Aymeraude du Couëdic, Stephan Balleux, Alix Dussart, Cédric Noël et Mira Sanders ; et avant eux, Benjamin Installé, Elise Peroi et Yoël Pytowski. Ces moments de partage et de travail ont servi à préparer leurs expositions programmées les mois qui suivent. Concernant les RÉSIDENCES MUSICALES, ce sont plus de 50 formations qui ont foulé les scènes de l’Orangerie et de la Rotonde.
Le dialogue entre la musique et les arts plastiques se renforce. Avec les LIVE AT MUSEUM, nous proposons d’autres manières de regarder et d’écouter.

Live at Museum
© Lorraine Wauters
Initiative née au Botanique en septembre 2019, Live at Museum permet aux visiteurs de déambuler au milieu des œuvres, accompagnés par un soliste ou une formation musicale adaptée au contexte de l’exposition. Ce programme fût une aubaine, une bulle d’expression pour plusieurs musiciens durant le confinement et la période de restrictions qui s’ensuivit. Le dernier fût celui de LA Jérôme, 3 soirées de performance musicale et vocale, au sein de l’exposition HOME GAME du duo d’artistes bruxelloises memymom. Antoine Flipo, Mathilde Fernandez, OLA, ont eux aussi ravi les oreilles de nos visiteurs.
Nous développons toujours nos projets de médiation liant musique et expositions : les BOTA KIDS  et BACKSTAGE. Pas moins de six Bota Kids sont programmés avant le mois de novembre 2021.
Nous sommes impatients de vous revoir au Botanique et de partager avec vous cet ambitieux programme.
Sachez aussi qu’en ce moment et jusqu’au 26 septembre, Les NUITS BOTANIQUE  battent leur plein. N’hésitez pas à nous y rejoindre.