#Wallonie : Hausse de la taxation des camping-cars, une possible marche arrière

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Wallonie : Hausse de la taxation des camping-cars, une possible marche arrière

Les propriétaires de motorhomes pourraient ne pas s’acquitter de taxes de mise en circulation et de circulation aussi élevées que ce qu’ils redoutent.

Depuis le 1er janvier 2022, la Wallonie a décidé de taxer plus lourdement les camping-cars. L’objectif ? Récupérer une partie de l’impôt dû (du moins aux yeux de l’administration fiscale) pour ces engins qui jusqu’alors étaient taxés comme des utilitaires. Il se trouve en effet que le succès des camping-cars a explosé depuis la crise de la Covid : 15.000 unités ont trouvé preneurs en 2021, contre moins de 12.000 les années précédentes.

Concrètement, la taxation est rétroactive et les actes et les notifications de paiement viennent seulement d’être envoyées aux personnes concernées. Ce qui a surpris évidemment plus d’un utilisateur, car ce sont souvent plusieurs centaines d’euros de plus qui sont à débourser, même pour des engins plus tout neufs.

Des discussions en cours

Naturellement, la levée de boucliers n’a pas tardé suite à ces nouvelles dispositions. Cette semaine toutefois, la Belgian Caravan-Camping & Motorhome Association (BCCMA) s’est réjouie que le gouvernement ait trouvé un accord pour qu’à nouveau les camping-cars soient taxés comme des utilitaires.

Seulement voilà : le ministre du Budget wallon, Adrien Dolimont (MR), a démenti tout accord et il a spécifié que les discussions étaient toujours en cours. Qu’en est-il ? De son côté, la BCCMA dit avoir « entretenu de nombreux contacts avec le cabinet du nouveau ministre du Budget ainsi que le gouvernement wallon tout entier depuis plusieurs mois afin de trouver une solution à cette situation » et ajoute que « les personnalités politiques et les auteurs du décret ont rapidement admis que ce décret pour un impôt plus juste ne visait en fait pas les motorhomes ».

Qu’en est-il ? Il semble que les choses soient en bonne voie et que les propriétaires de motorhomes seront probablement soulagés prochainement. Le cabinet du ministre du Budget a admis « avoir rédigé un texte prévoyant les dispositions correctrices », mais que ce texte « est toujours en cours de discussion au sein du gouvernement ». L’erreur de l’association a probablement été de communiquer trop tôt sur un accord qui n’est pas totalement définitif. Il y a fort à parier que les évolutions de ce dossier seront suivies, car la hausse globale de la taxation relative aux camping-cars atteignait tout de même les 70% alors que ces engins permettent pourtant à beaucoup de Belges d’opter pour des vacances de proximité. Un paradoxe de plus en ces temps de crise…

Source:gocar.be