WOUT VAN AERT S’IMPOSE EN SOLO À MALAUCÈNE

Le champion belge Wout van Aert a profité de la double dose du Mont Ventoux initialement prévue pour les purs grimpeurs. Il s’est éloigné en solitaire d’un groupe d’échappés dans la deuxième ascension pour repousser Kenny Elissonde et Bauke Mollema à Malaucène. Malgré une attaque de Jonas Vingegaard à 1,2 km du sommet, Tadej Pogacar a conservé le maillot jaune.

Alaphilippe le coureur le plus actif de la première moitié de l’étape 11

164 coureurs ont pris le départ de la 11e étape de Sorgues à 12h15. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) était le premier en action. Simon Geschke (Cofidis) a tenté sa chance. Jonas Rickaert (Alpecin-Fenix) et Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) sont restés plus longtemps en tête. Au km 25, Alaphilippe et Nairo Quintana (Arkea-Samsic) s’éloignent tandis que Tony Martin (Jumbo-Visma) s’effondre. Le champion du monde a propulsé la côte de Fontaine-du-Vaucluse (cat. 4, km 32) seul en tête. Il a été rattrapé par cinq coureurs au km 42 après avoir passé le premier au sprint intermédiaire. Alaphilippe a été renforcé après la côte de Gordes (cat. 4, km 43,7) par Dan Martin (Israel-Start Up-Nation), Anthony Perez (Cofidis) et Pierre Rolland (B&B-KTM). Un groupe de 13 chasseurs s’est formé derrière eux : Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates), Julian Bernard, Bauke Mollema,

Ineos-Grenadiers en tête du groupe maillot jaune

Cosnefroy est lâché et avalé par le peloton. Au pied du Mont Ventoux, les quatre leaders retrouvaient les douze poursuivants restants à 99 km de l’arrivée tandis qu’Ineos-Grenadiers continuait à arpenter le peloton avec cinq minutes de retard. 12 km avant le sommet, Alaphilippe, Durbridge, van Aert, Meurisse, Bernard, Elissonde et Perez s’en vont. Mollema les a rencontrés à 1 km du sommet. Alaphilippe a sprinté pour prendre les points du KOM avant Perez et Mollema. A 50km de l’arrivée, c’était toujours Ineos-Grenadiers en tête du peloton avec le même déficit tandis que David Gaudu était le seul membre du top 10 au général à avoir été lâché, subissant la chaleur et les conséquences d’un départ très rapide.

an Aert contre le trio Trek-Segafredo

Bernard a accéléré le rythme alors que le groupe de tête revenait vers le Mont Ventoux, ouvrant la voie à Elissonde pour attaquer et partir en solo avec 36 km à parcourir et 14 km à gravir. Van Aert croise le Français deux kilomètres plus loin. Tandis que Mollema chevauchait Alaphilippe et tentait de combler l’écart avec le duo de tête, van Aert partait en solitaire 11 km avant le sommet. Ben O’Connor (AG2R-Citroën) a été le premier des 9 premiers du classement général à s’éloigner du groupe maillot jaune toujours mené par quatre Ineos-Grenadiers. Finalement, ce n’est pas Carapaz mais Vingegaard qui a lancé l’attaque à 1,2 km du sommet. Alors que van Aert parvenait à conserver dans la descente l’avance de 1’05” qu’il avait sur Elissonde et Mollema au Mont Ventoux, Vingegaard était ramené par Pogacar, Uran et Carapaz avant l’arrivée à Malaucène.