Y aura-t-il assez de places dans les écoles bruxelloises en 2030 ?

Y aura-t-il assez de places dans les écoles bruxelloises en 2030 ?

Entre 2007 et 2012, la Région bruxelloise a connu une forte augmentation de sa population, marquée entre autres par une forte hausse des naissances. Conséquence de ce boom démographique, le nombre d’élèves scolarisés en Région bruxelloise a connu une croissance sans précédent au cours des 15 dernières années. Cette forte augmentation du nombre d’élèves a d’abord touché l’enseignement maternel, puis primaire et maintenant secondaire. À chaque fois, le constat a été le même : la saturation du système scolaire bruxellois. Comment va évoluer la population scolaire bruxelloise d’ici 2030 ? Quels sont les enjeux en termes de création de places scolaires en Région bruxelloise ? C’est l’objet de ce nouveau Focus de l’IBSA, résultat d’un travail conjoint de deux services de perspective.brussels : l’IBSA et le Service École.

D’ici 2029-2030, moins d’élèves dans l’enseignement maternel et primaire bruxellois mais plus d’élèves dans l’enseignement secondaire.

Les nouvelles projections de population scolaire de l’IBSA laissent présager, d’ici 2029-2030, des évolutions différentes selon les niveaux d’enseignement :

Depuis 2016-2017, le nombre d’élèves scolarisés dans l’enseignement maternel en Région bruxelloise diminue. Ce nombre devrait continuer à diminuer à l’avenir. Il passerait de 57 000 élèves en 2019-2020 à 52 000 élèves en 2024-2025, et devrait rester autour des 52 000 élèves en 2029-2030. La diminution du nombre d’élèves en maternel est une conséquence directe de la diminution du nombre de naissances en Région bruxelloise, entamée en 2014.

De 2019-2020 à 2029-2030, le nombre d’élèves du primaire devrait diminuer de près de 10.000 individus en Région bruxelloise. C’est ici aussi la conséquence de la diminution du nombre de naissances entamée en 2014.

 

Forte hausse dans le secondaire

Le nombre d’élèves du secondaire en Région bruxelloise devrait quant à lui fortement augmenter entre 2019-2020 et 2024-2025. En 5 ans, ce sont près de 10 000 nouveaux élèves qui sont attendus dans l’enseignement secondaire bruxellois. C’est une conséquence du boom démographique de 2007-2012 et de la hausse des naissances qui l’a accompagné. Ainsi, en 2024-2025, près de 110 000 élèves devraient être scolarisés dans le secondaire. Par la suite, leur nombre devrait légèrement diminuer pour atteindre les 107 000 élèves en 2029-2030.

Des besoins importants de places dans le secondaire en Région bruxelloise d’ici 2025

Les créations de places scolaires programmées selon le Monitoring de l’offre scolaire du Service École de perspective.brussels devraient permettre de rencontrer globalement les besoins dans le fondamental en Région bruxelloise d’ici 2025. La situation dans le secondaire est plus préoccupante et nécessite une vigilance accrue lors des prochaines rentrées scolaires, au vu du manque criant de places actuellement à Bruxelles.

Dans ce contexte, il est nécessaire d’anticiper les créations de nouvelles places dans le premier degré de l’enseignement secondaire dans les années à venir, afin de répondre au besoin de places scolaires à court terme en Région bruxelloise. La réalisation effective des projets d’infrastructures scolaires, dans les délais impartis, ainsi que l’occupation de l’ensemble des nouvelles places créées (sans diminution par ailleurs de l’offre scolaire existante) sont primordiaux. Elles conditionnent largement l’ampleur des tensions à venir sur le territoire régional. Source : Institut bruxellois de statistique et d’analyse (IBSA)

Photos © Bernard Rosenbaum