À partir du 15 mai 2023, le pont situé à la Keizerinnedreef dans le parc de Tervuren sera restauré

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


À partir du 15 mai 2023, le pont situé à la Keizerinnedreef dans le parc de Tervuren sera restauré

À partir du 15 mai 2023, la Régie des Bâtiments fera restaurer le pont pour piétons et cyclistes situé à la Keizerinnedreef dans le parc de Tervuren. L’objectif est de préserver son aspect original d’une part, et d’améliorer la stabilité et la sécurité d’autre part.

Historique

Le pont date de 1896 et fait partie de la Keizerinnedreef, qui est parallèle au canal qui relie les deux grands étangs dans le parc de Tervuren.

Le pont se trouve dans l’axe du bâtiment de l’AfricaMuseum, qui est implanté perpendiculairement à la Leuvensesteenweg. Celui-ci forme également l’axe principal des jardins à la française symétriques, qui ont été conçus en 1895 par Elie Lainé.

Le pont est protégé en tant que monument. Il a une longueur d’environ 20 mètres et une largeur de plus de 10 mètres.

Amélioration de la stabilité tout en conservant l’aspect original

Au fil des années, des signes visibles d’altération sont apparus sur le pont, et la structure actuelle ne répond donc plus aux exigences nécessaires en matière de sécurité et de stabilité. C’est pourquoi le pont n’est plus accessible aux poids lourds et aux véhicules depuis quelques années, et il est accessible uniquement aux cyclistes, aux motocyclistes et aux piétons. Le pont fait d’ailleurs partie du réseau cyclable à points-nœuds et du réseau de pistes cyclables rapides.

La restauration du pont comprend :

  • Le remplacement de la structure portante (les fondations et les piliers) pour satisfaire aux exigences nécessaires en matière de portance et de sécurité. Cela nécessite aussi le drainage d’une partie de l’étang durant plusieurs jours.
  • La rénovation du revêtement routier, qui est composé actuellement d’un bardage en bois. Le pont est composé de trois parties, avec la piste cyclable au milieu et un trottoir de part et d’autre. Le revêtement routier existant sera enlevé et remplacé par des matériaux durables. Le chemin du milieu sera pourvu d’un revêtement en béton de ciment, qui correspondra au revêtement en asphalte existant de la Keizerinnedreef. Les trottoirs seront reliés sans seuil aux chemins existants du parc en dolomie.
  • Le démontage et la restauration du garde-corps en fonte existant. Pour plus de sécurité, une protection antichute supplémentaire est prévue sous la forme d’un treillis discret en inox.
  • La restauration des têtes de pont, qui sont composées d’un noyau de briques, recouvertes d’une combinaison de pierre calcaire beige et de pierre bleue. Les pierres seront nettoyées et, si nécessaire, les dommages seront réparés, et les pierres et les joints cassés seront remplacés.

Les travaux dureront environ 10 mois. Une déviation sera prévue pour les cyclistes et les piétons, en concertation avec la commune de Tervuren.

Après sa restauration, le pont ne pourra être utilisé que par les cyclistes, les motocyclistes et les piétons. La circulation sporadique de véhicules légers sera cependant possible en cas de nécessité (par exemple, pour des travaux d’entretien dans le parc).

Fiche technique

Maître de l’ouvrage : Régie des Bâtiments
Étude préparatoire : Régie des Bâtiments
Entrepreneur : Monument Vandekerckhove
Durée des travaux : environ 10 mois
Coût des travaux : 1,5 million d’euros, T.V.A. comprise

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Publications similaires