QvDNuGa7UK-82654156

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Albert Heijn défraie une fois de plus l’actualité avec un coup promotionnel : achetez un produit, obtenez-en 5 gratuits. La chaîne combine l’action avec d’autres offres sur le mode 1+1, 1+2, 1+3 et 1+4 gratuits. Cette promotion soulève des questions pour plusieurs raisons.

Albert Heijn lance une fois de plus une promotion hors normes, où les clients reçoivent 5 autres produits lorsqu’ils en achètent un. Avec un pot de salade à tartiner, les clients reçoivent 5 sandwichs, avec un airfryer, 5 sacs de croquettes gratuits. Albert Heijn combine cette promotion avec un 1+1, 1+2, 1+3 et 1+4 pour d’autres produits. Par exemple, un pot de pâte à tartiner aux noisettes est accompagné de deux pains tigrés et une bouteille de Dettol est accompagnée de 3 bouteilles gratuites de nettoyant universel. Par le passé, Albert Heijn a également attiré l’attention (des médias) sur lui, ce qu’il semble affectionner particulièrement pour ce type de promotions. Les clients se sont plaints par le passé que des promotions similaires étaient rapidement épuisées. Les promotions seraient principalement destinées à améliorer l’image prix de la chaîne de supermarchés néerlandaise. C’est également ce que pense Pierre-Alexandre Billiet, PDG de Gondola : “L’attention médiatique et la publicité gratuites valent beaucoup plus pour eux que le coût de quelques produits gratuits. Ils se situent à la limite de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas en Flandre en matière de promotion, mais il est très peu probable qu’un politicien les dénonce. Le but de ce type d’action est d’augmenter leur part de marché.”

Dans le passé, Albert Heijn a été critiqué pour certaines campagnes promotionnelles. Aujourd’hui, l’inspection économique va probablement vérifier si la chaîne de supermarchés ne vend pas à perte, ce qui est interdit dans notre pays, mais il semble peu probable qu’Albert Heijn n’ait pas examiné très attentivement au préalable ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas et comment il peut justifier son action. Le principe de l’offre conjointe est par exemple autorisé si les produits associés peuvent former un ensemble de biens ou services. Cette action soulève également des questions car les marges dans le secteur du commerce et de l’alimentation sont déjà très serrées en raison des prix élevés de l’énergie et des matières premières. Avec ce type d’action, le retailer néerlandais augmente la pression sur un marché déjà en difficulté. Il en va de même pour le secteur agricole et les autres fournisseurs, dont les marges se réduisent encore plus dans les circonstances actuelle

source:gondola.be