BE-Alert a été testé récemment en Région bruxelloise
| | |

BE-Alert a été testé récemment en Région bruxelloise

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Le système d’alerte par SMS de BE-Alert est testé par safe.brussels en collaboration avec le Centre de crise National (NCCN). Ce test est effectué à large échelle pour tester les capacités de l’outil et encourager l’inscription des citoyens présents ce jour sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Selon des chiffres récents, il y a actuellement 1.223.699 adresses enregistrées sur la plateforme dont seulement 6% de Bruxellois. Face à ce constat, et en soutien de ce test du 4 avril, safe.brussels a mené une campagne d’un mois 100% digitale visant à sensibiliser les Bruxellois.

Le test s’inscrit dans le cadre de la journée nationale de test du système BE-Alert organisée trimestriellement, le premier jeudi du mois. Ce type d’exercices de grande ampleur permet de tester la capacité et la vitesse du système tout en identifiant d’éventuels points d’amélioration. Le Centre de crise National analysera minutieusement les résultats du test une fois qu’il sera terminé.

Pourquoi s’inscrire à BE-Alert ?

Bien que les autorités soient en mesure d’envoyer un sms sur base de la localisation, il reste particulièrement utile que les citoyens bruxellois et les navetteurs travaillant à Bruxelles s’inscrivent à BE-Alert.

S’inscrire sur la plateforme permet d’enregistrer plusieurs moyens de contacts (permettant par exemple de recevoir des messages vocaux sur ligne fixe) et jusqu’à 5 adresses différentes permettant d’être informé pour une situation d’urgence concernant son lieu de travail, le domicile de proches plus vulnérables, … même en n’étant pas sur place.

L’inscription est entièrement gratuite.

Be-Alert, c’est quoi ?

Be-Alert est une plateforme qui permet aux autorités, qu’il s’agisse d’un Bourgmestre, du Haut fonctionnaire de l’Agglomération bruxelloise, ou du Ministre de l’Intérieur, d’informer des citoyens confrontés à une situation d’urgence afin qu’ils puissent adopter les bons comportements pour leur sécurité et celle de leurs proches. Les situations pouvant amener l’envoi d’un message BE-Alert sont multiples : tempête, incendie, inondation, panne de grande ampleur, … BE-Alert ne sera cependant pas utilisé systématiquement mais en particulier si des recommandations doivent être transmises aux personnes concernées. Selon la situation, l’autorité pourra communiquer soit uniquement vers les personnes inscrites pour la zone concernée, soit élargir la diffusion du message à toute personne présente dans la zone concernée au moment de l’envoi du message.

t1

Pourquoi s’inscrire sur BE-Alert ?

Le gouvernement a déjà la possibilité d’envoyer un message texte en fonction de l’emplacement. Il est néanmoins extrêmement utile que la population bruxelloise et les navetteurs s’inscrivent auprès de BE-Alert.

Lors de votre inscription, différents moyens de communication peuvent être choisis (par exemple messages vocaux sur le téléphone fixe) et jusqu’à 5 adresses différentes peuvent être renseignées (adresse professionnelle, adresses de proches vulnérables, etc.) afin de ne pas être informé uniquement en fonction de votre présence dans la zone en question.

La population peut s’inscrire sur https://www.be-alert.be/

L’inscription est gratuite.

Et le RGPD dans tout ça ?

La protection de la vie privée est totalement respectée, le règlement général sur la protection des données (RGPD) étant strictement suivi. Les informations renseignées par un citoyen ne seront jamais utilisées à d’autres fins. Il peut également à tout moment modifier ou supprimer les données qu’il a renseignées sur la plateforme. En ce qui concerne l’envoi de messages aux personnes non inscrites, la détection des GSM présents dans la zone ciblée se fait en dehors du système BE-Alert et uniquement au niveau des opérateurs de téléphonie mobile. Aucune donnée personnelle n’est transmise aux autorités, il leur est impossible d’identifier les personnes, ni même les numéros de GSM présents dans la zone déterminée.

Plus d’information sur BE-Alert : https://www.be-alert.be/

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires