Du #logement pour remplacer les bureaux de Proximus près de la gare du Nord à Bruxelles
|

Du #logement pour remplacer les bureaux de Proximus près de la gare du Nord à Bruxelles

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Le quartier nord de Bruxelles s’apprête à vivre une transformation majeure. Le promoteur immobilier Immobel a obtenu le permis pour métamorphoser les célèbres Proximus Towers. Au programme : 272 logements, 93 logements étudiants et un espace Horeca perché à 88 mètres de hauteur. La fameuse antenne de la tour nord sera démontée, tandis que les deux tours seront rehaussées de sept mètres chacune. Un projet dessiné par Jaspers-Eyers Architects et Neutelings Riedijk Architects.

Un changement radical d’utilisation

Les 113.000 m² actuellement dédiés aux bureaux vont céder la place à un usage mixte. La tour sud accueillera désormais des logements, répondant à la demande de la commission de concertation pour une plus grande diversité résidentielle. Ce changement a conduit à une révision du projet initial, réduisant le nombre de logements de 302 à 272 pour inclure davantage d’appartements de trois ou quatre chambres. De plus, une collaboration avec l’UCLouvain permet l’intégration de 93 logements étudiants.

Un projet multifonctionnel

La transformation ne se limite pas à la création de logements. Le socle des tours, actuellement haut de 25 mètres, sera également rehaussé et partiellement verdurisé. Un centre de formation pour adultes, un auditorium de 253 places, une salle de sport, et potentiellement un espace médical de 500 m² seront également intégrés. Ces équipements visent à enrichir l’offre de services pour les futurs résidents et les usagers du quartier.

Un espace commercial ambitieux

Le projet prévoit aussi 11.000 m² d’équipements divers, dont 5.500 m² de commerces. Une partie significative de cet espace commercial se trouvera aux 23e

et 24e étages, avec un food market et une passerelle élargie reliant les deux tours. Cette configuration unique offre une vue imprenable sur la ville, ajoutant une dimension exceptionnelle à l’expérience commerciale.

Un impact financier et urbain significatif

Le projet générera des recettes importantes pour les communes de Schaerbeek et Saint-Josse, respectivement 168.000 euros et 592.000 euros. Ces fonds seront utilisés pour des améliorations urbaines, comme la rénovation des trottoirs et des immeubles de logements communaux. Cette initiative s’inscrit dans les « project lines » définies pour revitaliser le quartier nord, actuellement dominé par les bureaux.

Une vision contestée

Bien que prometteuse, cette transformation suscite des critiques. Des associations dénoncent un manque de transparence et de participation citoyenne dans les négociations entre les promoteurs et les autorités. Elles regrettent aussi l’insuffisance de logements publics et sociaux dans ces nouveaux projets.

La délivrance du permis pour les Proximus Towers marque une étape importante dans la reconversion du quartier nord en un espace de vie multifonctionnel. Cette transformation ambitieuse vise à faire du quartier un lieu vivant, actif jour et nuit, répondant ainsi aux besoins diversifiés de ses futurs occupants.

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Publications similaires