Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

LA DANSE DU PANDA de James Gould Bourn
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Anne Damour.
La vie de Danny Malooley part à vau-l’eau : il élève seul son fils de onze ans, Will, qui n’a pas dit un mot depuis la mort de sa mère un an plus tôt ; son propriétaire le menace pour qu’il rembourse les deux mois de loyer de retard et, cerise sur le gâteau, il a perdu son travail. Inspiré par des artistes de rue qu’il a vus gagner pas mal d’argent, il décide de les imiter et dépense ses cinq dernières livres dans un costume de panda défraîchi. Ainsi déguisé, il exécute quotidiennement un piètre numéro de danse dans un parc, où il voit un jour son fils se faire brutaliser. Il lui porte secours et, pour la première fois depuis un an, Will recommence à parler. Ignorant qu’il s’adresse à son père, le petit garçon confie sa douleur et sa tristesse au panda dansant. Danny voit en cette ruse un moyen de se rapprocher de son fils et de regagner enfin sa confiance, mais pourra-t-il lui révéler son identité ?
Peuplé d’une galerie de personnages hauts en couleur, ce premier roman à la fois désopilant et très touchant est un magnifique hymne à l’amour entre un père et son fils.
Editions Préludes