enfer pour laube soleil 11 10

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

L’Enfer pour Aube, au titre tiré d’un poème de Victor Hugo, se déroule dans un Paris en pleine transformation, sur fond de Commune, d’idéal révolutionnaire, et de désenchantement face au modernisme.

Mai 1871. Se sachant menacé par les Communards, le gouverneur de la Banque de France décide d’en ensabler les sous-sols, sans pour autant empêcher quelques opportunistes de mettre la main sur un véritable trésor. Trente ans plus tard, Angèle, traquée par les policiers, s’apprête à affronter ses propres démons du ventre de Paris jusqu’au symbole même de la répression : le Sacré-Coeur.

Scénariste / Philippe Pelaez

Professeur d’anglais sur l’île de la Réunion, Philippe Pelaez, né en 1970, se lance dans l’écriture de scénarios un peu par hasard, et publie sa première bande dessinée en 2015, dans la maison d’édition réunionnaise Des Bulles dans l’Océan (Gaultier de Châlus et Fièvre). S’essayant au financement participatif avec les séries Oliver & Peter et Parallèle, il a depuis signé un récit chez Casterman (Un peu de tarte aux épinards, avec Javier Casado), et d’autres projets à paraitre : chez DBDO (Chroniques américaines avec Afif Ben Hamida), Grand Angle (Puisqu’il faut des hommes, avec Victor Pinel; Dans mon village on mangeait des chats, avec Francis Porcel), Glénat (Quelque chose de froid, avec Hugues Labiano), Ankama (Maudit sois-tu avec Carlos Puerta, De Bruit et de Fureur avec Federico Ferniani), et Soleil (L’Enfer pour Aube, avec Tiburce Oger).

Illustrateur et coloriste : Tiburce Oger

Tiburce Oger est né en 1967 à la Garenne-Colombes. Dès l’âge de 12 ans, il affirme haut et fort qu’il fera de la bande dessinée son métier. Il obtient d’abord son Bac arts plastiques, intègre l’école des Beaux-Arts d’Angoulême où il reste 3 ans. “Ce n’est pas aux Beaux-Arts qu’on apprend à faire de la BD”, dixit Tiburce ! Il effectue donc son apprentissage dans un studio de dessins animés croquant des Tortues Ninjas et Denver le dinosaure. Ce “job alimentaire” lui a permis d’acquérir un trait varié et rapide. En 1992, Tiburce publie chez Vents d’Ouest le premier tome de Gorn. Trois ans plus tard, lors du salon du livre de Bordeaux, il rencontre Denis-Pierre Filippi qui lui propose de lire ses contes. Tous deux s’allient et créent Orull, le faiseur de nuages. Ces références culturelles ? Fritz Lang, Hitchcock, et son éternel livre de chevet, Le Portrait de Dorian Gray. Sa prime jeunesse a été marquée par Les Tuniques Bleues. Il collectionne aujourd’hui les armes anciennes, se passionne pour les chevaux et goûte tout particulièrement aux authentiques westerns. Il réside actuellement dans les Charentes, à quelques kilomètres d’Angoulême et des « copains de la corpo ».

Editions Soleil

EAN : 9782302094215

Dimensions : 24 x 32 cm

Nombre de pages : 68

Prix : 15,95 €

    >