Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

“Scarabées ou Pierres qui roulent ? Eux ont choisi… ou presque !”
Proche de la retraite, Max déborde d’enthousiasme, comme à son habitude. Mais peut-être un peu moins quand même depuis que la pire des nouvelles lui est tombée sur la calvitie naissante. Sa chère Jude ne serait plus si heureuse que ça en amour… et Glenn, son meilleur ami, pourrait bien être le traître de toute une vie… Ajoutez à cela les questions que tout un chacun se pose à l’heure de quitter la vie active. Que faire du cadavre ? Faut-il continuer à haïr ou à aduler Yoko Ono ? Peut-on s’improviser tueur à gages et si oui, continue-t-on à toucher sa pension ? L’amour entre vieux amis… un pur fantasme ? Toutes les réponses à ces préoccupations essentielles, et à bien d’autres, vous attendent dans Londonish*, l’album qui vous obligera à choisir votre camp. Alors… Scarabées ou Pierres qui roulent ?
Scénariste : Philippe CHARLOT
Breton né à Nice, Philippe Charlot vit entre les Pyrénées et l’Argentine. Fan de Brassens, des musiques acoustiques et du grand répertoire américain des années 20 et 30, il vient du monde de la musique qu’il parcourt au travers de multiples expériences. Après sa participation à quelques albums collectifs – Game Over, Greeny chez Dupuis et Mad Fabrik, À vous Cognacq-Jay chez Delcourt… – et le one shot Harmonijka dessiné par Miras aux éditions Glénat, il coscénarise avec Joël Callède la série Karma Salsa du dessinateur Fred Campoy pour Dargaud Benelux. Il rejoint Grand Angle avec Bourbon Street dessiné par Alexis Chabert – meilleur album 2012 au Festival International de Chambéry- projet dans lequel il réunit ses deux passions : musique et écriture. Avec Xavier Fourquemin au dessin, il se lance aussitôt dans sa série phare Le Train des Orphelins, 8 tomes salués par la critique et objet de nombreux prix. Depuis il collabore avec Miras sur de nouveaux projets : Ellis Island, Londonish… mais aussi avec Eric Hubsch : Le Royal Fondement, le Mal Blanc d’Henri IV…
Dessinateur : Miras
Né en novembre 1965 dans la Pologne communiste de Władysław Gomułka, le dessinateur Miras découvre l’art de l’ellipse à l’âge de six ans, lorsqu’il a le plaisir de feuilleter pour la première fois un magazine de bandes dessinées. Par la suite, ces récits en images ne le quittent plus, et l’influencent dans sa volonté de devenir un artiste. Il n’envisage toutefois pas de faire carrière dans la BD. De toute manière, dans les années 1980, cette voie n’est pas considérée comme ayant un quelconque avenir d’un point de vue professionnel… Après avoir décroché son diplôme de l’Académie des Beaux Arts, Miras – qui s’appelle alors encore Miroslaw Urbaniak – est embauché comme illustrateur et caricaturiste dans un journal. Avec la chute du communisme, de nouvelle opportunités s’offrent à lui. Il devient directeur artistique d’un magazine spécialisé en informatique, fait de la conception graphique, travail dans l’animation… Il réalise également des illustrations pour des livres jeunesse, mais ne se lance toujours pas dans la bande dessinée si ce n’est comme loisir. Finalement, à l’aube du XXIe siècle, alors qu’il se retrouve sans emploi, le destin semble lui forcer la main. En 2005, il publie Un Western dans la poche – son premier album, qui plus est comme auteur complet – et réalise les couleurs du premier tome de Volubilis, tous deux aux éditions Caravelle. Cinq ans plus tard, il lance la série Doc Jackall & Miss Hype chez Glénat, avant de mettre en images le scénario de Philippe Charlot dans Harmonijka. Depuis, Miras s’est installé en Angleterre, et il continue à travailler avec Philippe Charlot, avec qui il a publié Ellis Island (deux tomes) et Londonish.
Editions Grand Angle
Nombre de pages : 72 pages
ISBN 978 2 8189 9046 9
Prix : 15,90 E
Peut être une illustration de 3 personnes, personnes qui s’embrassent et texte qui dit ’LOND LONDONISH LONDONISH Nish PHILIPPE CHARLOT MIRAS WolloY GRANDANGLE GRAND’
Publié par Christian Van den Hende
“Scarabées ou Pierres qui roulent ? Eux ont choisi… ou presque !”
Proche de la retraite, Max déborde d’enthousiasme, comme à son habitude. Mais peut-être un peu moins quand même depuis que la pire des nouvelles lui est tombée sur la calvitie naissante. Sa chère Jude ne serait plus si heureuse que ça en amour… et Glenn, son meilleur ami, pourrait bien être le traître de toute une vie… Ajoutez à cela les questions que tout un chacun se pose à l’heure de quitter la vie active. Que faire du cadavre ? Faut-il continuer à haïr ou à aduler Yoko Ono ? Peut-on s’improviser tueur à gages et si oui, continue-t-on à toucher sa pension ? L’amour entre vieux amis… un pur fantasme ? Toutes les réponses à ces préoccupations essentielles, et à bien d’autres, vous attendent dans Londonish*, l’album qui vous obligera à choisir votre camp. Alors… Scarabées ou Pierres qui roulent ?
Scénariste : Philippe CHARLOT
Breton né à Nice, Philippe Charlot vit entre les Pyrénées et l’Argentine. Fan de Brassens, des musiques acoustiques et du grand répertoire américain des années 20 et 30, il vient du monde de la musique qu’il parcourt au travers de multiples expériences. Après sa participation à quelques albums collectifs – Game Over, Greeny chez Dupuis et Mad Fabrik, À vous Cognacq-Jay chez Delcourt… – et le one shot Harmonijka dessiné par Miras aux éditions Glénat, il coscénarise avec Joël Callède la série Karma Salsa du dessinateur Fred Campoy pour Dargaud Benelux. Il rejoint Grand Angle avec Bourbon Street dessiné par Alexis Chabert – meilleur album 2012 au Festival International de Chambéry- projet dans lequel il réunit ses deux passions : musique et écriture. Avec Xavier Fourquemin au dessin, il se lance aussitôt dans sa série phare Le Train des Orphelins, 8 tomes salués par la critique et objet de nombreux prix. Depuis il collabore avec Miras sur de nouveaux projets : Ellis Island, Londonish… mais aussi avec Eric Hubsch : Le Royal Fondement, le Mal Blanc d’Henri IV…
Dessinateur : Miras
Né en novembre 1965 dans la Pologne communiste de Władysław Gomułka, le dessinateur Miras découvre l’art de l’ellipse à l’âge de six ans, lorsqu’il a le plaisir de feuilleter pour la première fois un magazine de bandes dessinées. Par la suite, ces récits en images ne le quittent plus, et l’influencent dans sa volonté de devenir un artiste. Il n’envisage toutefois pas de faire carrière dans la BD. De toute manière, dans les années 1980, cette voie n’est pas considérée comme ayant un quelconque avenir d’un point de vue professionnel… Après avoir décroché son diplôme de l’Académie des Beaux Arts, Miras – qui s’appelle alors encore Miroslaw Urbaniak – est embauché comme illustrateur et caricaturiste dans un journal. Avec la chute du communisme, de nouvelle opportunités s’offrent à lui. Il devient directeur artistique d’un magazine spécialisé en informatique, fait de la conception graphique, travail dans l’animation… Il réalise également des illustrations pour des livres jeunesse, mais ne se lance toujours pas dans la bande dessinée si ce n’est comme loisir. Finalement, à l’aube du XXIe siècle, alors qu’il se retrouve sans emploi, le destin semble lui forcer la main. En 2005, il publie Un Western dans la poche – son premier album, qui plus est comme auteur complet – et réalise les couleurs du premier tome de Volubilis, tous deux aux éditions Caravelle. Cinq ans plus tard, il lance la série Doc Jackall & Miss Hype chez Glénat, avant de mettre en images le scénario de Philippe Charlot dans Harmonijka. Depuis, Miras s’est installé en Angleterre, et il continue à travailler avec Philippe Charlot, avec qui il a publié Ellis Island (deux tomes) et Londonish.
Editions Grand Angle
Nombre de pages : 72 pages
ISBN 978 2 8189 9046 9
Prix : 15,90 E
Peut être une illustration de 3 personnes, personnes qui s’embrassent et texte qui dit ’LOND LONDONISH LONDONISH Nish PHILIPPE CHARLOT MIRAS WolloY GRANDANGLE GRAND’