Vers l’instauration d’un service volontaire d’utilité collective en Belgique
| | | |

Vers l’instauration d’un service volontaire d’utilité collective en Belgique

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Vers l’instauration d’un service volontaire d’utilité collective en Belgique

Sur proposition de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder, le Conseil des ministres a approuvé récemment un projet d’arrêté royal portant exécution de la loi instituant un service volontaire d’utilité collective (SUC).

Le SUC prévoit de répondre à un besoin sociétal en proposant aux jeunes de 18 à 25 ans, bénéficiaires d’une allocation de chômage ou du revenu d’intégration sociale, de se rendre utile à la société. Ils recevront une formation visant à renforcer leurs compétences sociales et relationnelles, et à leur donner une meilleure aptitude à la vie en groupe, ainsi qu’un accompagnement durant leurs prestations.

Le projet formalise ainsi les conditions et les modalités d’admission et de fin du SUC volontaire, et fixe le statut administratif et pécuniaire qui détermine les conditions dans lesquelles se déroule le SUC.

t1

Il prévoit également que les activités exercées au sein de la Défense ne revêtent pas un caractère opérationnel. Les prestataires ne viennent pas en renfort du personnel de la Défense, et leurs prestations ne se substituent en rien à celles du personnel organique à la Défense

Le projet est transmis pour avis au Conseil d’État.

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires