Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

– 10ème anniversaire
– Bière en édition limitée
– Brassée par des femmes
– La petite sœur de la Delirium Tremens

Plus personne n’oserait aujourd’hui prétendre que votre breuvage préféré n’est qu’une boisson parmi les autres dans un monde de la bière dominé par les hommes. Et pour cause ! Deliria, la bière sœur de l’éléphant rose “Delirium Tremens”, brassée par des femmes, affiche pour la dixième année consécutive tout son caractère et toute son originalité.

Les femmes qui brassent

La Journée internationale des femmes et des droits des femmes est célébrée dans le monde entier le 8 mars. Comme le veut la tradition annuelle, la Brasserie Huyghe réunit ce jour-là des personnalités féminines pour brasser la Deliria. Pour la dixième année successive, cette bière en édition limitée est brassée avec attention et précision par une assemblée féminine. C’est d’abord le maître brasseur Joris Dheedene qui leur a transmis les ficelles du métier, et ensuite la “tête pensante” de Deliria et responsable du marketing Catherine De Laet qui a donné son approbation enthousiaste.

Hop ! Allons-y !

Que vous prépariez un gâteau, brassiez de la bière ou concoctiez pour vos convives un dîner gastronomique en trois temps : tout commence par le choix des ingrédients de base. Ceux avec lesquels le maître brasseur Joris Dheedene jongle quotidiennement sont : l’eau, les céréales, le houblon et la levure. “Pour donner vie à cette boisson divine, ces quatre éléments constitutifs doivent passer par des étapes essentielles. En bref, le processus de brassage extrait les sucres naturels du grain malté à l’aide d’eau chaude”, explique Joris.

“Deliria est une bière exclusive. La bière blonde pâle est légèrement houblonnée. Avec ses notes de Chardonnay, elle a l’allure d’un vin blanc sec par les impressions de fruits à noyau que confère la levure.”

 – Joris Dheedene, maître brasseur à la Brouwerij Huyghe

Du grain à la bière : le plan par étapes

Le brassage de la bière repose sur un principe ancestral qui peut être décrit brièvement, mais qui, dans la pratique, exige un certain savoir-faire :

  1. Grattage du malt : le grattage met à nu le grain de malt afin que les enzymes puissent transformer l’amidon présent en sucres.
  2. Empâtage : lors de l’empâtage, un mélange composé de malt et d’eau est créé. Le résultat est le moût, un liquide riche en sucre.
  3. Nettoyage : rinçage et filtrage.
  4. L’ébullition : stérilisation du moût. Au cours de cette étape, on ajoute également le houblon, qui apporte arômes et amertume. En addition au houblon, Deliria ajoute également des graines de coriandre.
  5. Refroidissement : après l’ébullition, le moût est préparé pour la fermentation. Le moût doit donc être refroidi le plus vite possible.
  6. Fermentation : au cours du processus de fermentation, les sucres sont transformés en alcool par la levure.
  7. La garde : la garde permet aux cellules de levure mortes et aux autres matières solides de couler vers le fond. La bière devient ainsi plus claire.
  8. Mise en bouteille : la dernière étape du processus de brassage consiste à remplir les bouteilles de bière. La Deliria fermente en bouteille, ce qui signifie que la levure de mise en bouteille est ajoutée au cours de cette étape et que la bière devient plus gazeuse.

Delirium et Deliria : frère et sœur

Frères et sœurs ont beau se ressembler, il subsiste toujours des différences dans leur code génétique. Il en va de même pour ces deux bières.

2 similitudes :

  • Les deux bières sont blondes et contiennent 8,5% d’alcool.
  • Le goût est corsé et très équilibré, ponctué d’une touche de coriandre.

3 différences :

  • La Deliria est plus claire, contient quatre types de blé, trois houblons et une levure différente de la Delirium.
  • Par rapport à la Delirium, la Deliria est plus amère et contient des notes fruitées de pomme et des notes de Chardonnay.
  • La Deliria est produite en petite quantité, en édition limitée.
Bouteille Deliria 75cl “Edition limitée 2022”
Disponible à partir de fin avril dans les débits de boissons et chez Cora.

Prix recommandé : €6,95

DOSSIER DE PRESSE

La riche histoire de la Brasserie Huyghe

Au lieu-dit « Appelhoek » à Melle, le brassage de la bière est une tradition séculaire. On retrouve dès 1654 les traces d’une activité brassicole à cet endroit. Dès 1904, Léon Huyghe fait ses premiers pas dans la brasserie locale.

En 1925, il reçoit le soutien familial de son fils Albert et de son gendre Louis Droesbeque. La brasserie est alors officiellement renommée Brasserie L. Huyghe. Aujourd’hui, avec Alain De Laet, la quatrième génération Huyghe continue à faire tourner les brassins. L’éléphant, qui est né en 1989, est devenu un emblème international.