affiare état glénat 10 04

Affaires d’Etat – Jihad – Tome 4

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Une plongée sans précédent au cœur des réseaux islamiques…

En 1986, la DST continue son enquête pour démasquer les terroristes qui ensanglantent la capitale. Cette fois, les services de renseignement peuvent compter sur un informateur fiable, Anis Bouhageb. Il suit le principal suspect, Fahd Rafia, à la trace… De son côté, l’inspecteur Crémeux est convaincu que le Liban et la Tunisie ne sont pas à l’origine des attentats à la bombe. Même s’il manque cruellement de preuves, lors de l’interpellation musclée de Rafia, certains indices vont se révéler très parlants. Et si depuis le début Téhéran tirait les ficelles de toutes ces opérations meurtrières ? Bientôt enjeux diplomatiques et intérêts économiques vont venir entraver le cours de l’enquête et ralentir la justice française ! Entre corruption et trahisons, les masques ne vont pas tarder à tomber aussi bien dans les hautes sphères du pouvoir qu’au cœur des réseaux islamiques…

Avec ce dernier tome d’Affaires d’État, Alfio Buscaglia et Philippe Richelle terminent cette série de polars historiques en beauté ! Cette tétralogie foisonnante et très documentée, qui s’inspire librement de la réalité des faits, a permis aux lecteurs de redécouvrir les événements qui ont ébranlé l’État français tous au long les années 60, 70 et 80.

Scénariste : Philippe Richelle

Philippe Richelle est né à Liège en 1964. Diplômé en sciences politiques de l’université de Liège, il débute sa carrière d’auteur de bande dessinée en 1984 dans les pages du journal Tintin, écrivant notamment Jordan pour Cadot et Donnington pour Jean-Yves Delitte. En 1993, il entre au mensuel (À Suivre) où il écrit Le Wagon Rouge pour Éric Gorski puis Belle comme la Mort pour Jean-Michel Beuriot. Il lance ensuite avec Delitte Les Coulisses du Pouvoir, série policière qui, pour la première fois en bande dessinée, explore avec réalisme les rouages de la politique. Le succès, public et critique, est au rendez-vous. La série est récompensée par le prix St-Michel du meilleur scénario en 2002. Parallèlement, il crée avec Jean-Michel Beuriot la série Amours Fragiles, grande fresque historico-romanesque qui relate avec nuance et sensibilité le deuxième conflit mondial depuis l’avènement du nazisme jusqu’à sa chute. Le premier tome, Le Dernier Printemps, a obtenu le prix du Jury œcuménique, une nomination au prix du meilleur scénario au festival d’Angoulême 2002 et le Bédélys d’Or de Montréal qui récompense le meilleur album de l’année 2001. La série, encensée par la critique (Le Monde, Libération, Die Welt, Süddeutsche Zeitung, etc.), est aujourd’hui traduite en Espagne, en Allemagne et est entrée dans la collection « Classiques et Contemporains » des éditions Magnard. Il signe plus tard le diptyque Opération Vent Printanier avec Pierre Wachs, dans lequel il évoque sous un angle original la rafle du Vel’d’Hiv. En 2006, il fait son grand retour chez Glénat (où il avait cosigné deux albums au début des années 90) avec la série Secrets Bancaires, dans laquelle il explore les dessous noirs de la finance. Pierre Wachs et Dominique Hé assurent la réalisation graphique. Une nouvelle fois, c’est un succès. Après huit albums, la série se prolonge avec un second cycle, Secrets Bancaires USA, dessiné par Dominique Hé. Ensuite, dans Les Mystères de la République, son projet le plus ambitieux à ce jour, il conjugue ses passions pour l’Histoire, la politique et le polar. À travers des intrigues à caractère policier, il revisite l’histoire de France des années 30 à nos jours en s’inspirant librement de faits réels. La série, portée par le talent graphique de Pierre Wachs, Alfio Buscaglia et François Ravard est un best-seller. En 2015, il publie chez Rue de Sèvres le roman graphique Mitterrand, un jeune homme de droite, unanimement salué par la critique. À partir de 2017 et jusqu’en 2019, il scénarise les cinq tomes de Les Guerriers de Dieu dessinés par Pierre Wachs. Le récit plonge le lecteur au XVIe siècle et nous fait redécouvrir l’émergence du protestantisme ainsi que son implication politique au cours de la Renaissance.

Dessinateur : Alfio Buscaglia

Alfio Buscaglia est dessinateur de bande dessinée et illustrateur. Il a aussi travaillé en qualité de scénographe de jeux en ligne, comme graphiste publicitaire et a enseigné à l’école de BD de Milan. Fort plus de 20 ans d’expérience, il a publié chez de nombreux éditeurs, en Italie comme Sergio Bonelli Editore, Panini, Piemme, EL Edizioni et aux États-Unis, avec Image Comics et Heavy Metal. En France, il travaille pour Delcourt (100 âmes), Bamboo (Le Missionnaire) et Glénat (Dessins pour le climat, Nuisible). Il collabore à partir de 2013 avec Philippe Richelle pour Les Mystères de la République et poursuit la collaboration en 2019 sur Algérie, une guerre française. En parallèle, il continue à travailler pour le marché italien. Réside en Italie.

Editions Glénat

Format : 241 x 321 mm

Pages : 56

EAN : 9782344057346

EAN numérique :  9782331081552

Prix : 14,95

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires