Football : La Zebrarena obtient l’accord de la Ville de CharleroiFootball : La Zebrarena obtient l’accord de la Ville de Charleroi

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

La date butoir du 9 janvier était cruciale pour la Ville de Charleroi, marquant le délai ultime pour la délivrance du permis pour le tant attendu stade du Sporting de Charleroi. Ce projet, confié au bureau Mariotti & associés, va donc se concrétiser dans les prochains mois avec une livraison pour 2025.

 

L’attention s’est portée sur ce projet, initialement situé à Marchienne pour finalement se positionner à Monceau. Les démarches administratives habituelles pour ce type de projet de grande envergure ont dicté le rythme. La demande de permis déposée en juin 2022 a trouvé sa réponse ce mardi 9 janvier 2024.

 

Une proposition émanant des services compétents recommandait la validation du projet, incluant une dérogation au plan de secteur pour la construction de l’enceinte multifonctionnelle et la délivrance du permis unique. Quelques ajustements mineurs ont été apportés au projet, notamment au niveau des couleurs, sans altération fondamentale.

 

Le processus de dépollution du site progresse, ouvrant la voie à la prochaine phase du projet. Les travaux principaux devraient s’étaler sur environ dix-huit mois, suivis par six mois de finitions. Si les estimations initiales tablaient sur un coût de construction entre 60 et 65 millions d’euros, les projections actuelles avancent un montant entre 72 et 73 millions d’euros.

 

La Zebrarena, dont le nom définitif sera déterminé via un partenariat de « naming », devrait accueillir entre 20 000 et 26 000 spectateurs, selon sa configuration. Les premiers événements pourraient être programmés dès le printemps 2026, avec le déménagement du Sporting prévu pour la saison 2026-27.

 

Dès les premières étapes du projet, les autorités étaient engagées, ayant même soumis une candidature récente pour accueillir des matches de la Coupe du monde de football féminine en 2027 à la Zebrarena.

 

Dans ce contexte, tout indique que le projet suit son cours sans encombre, malgré d’éventuelles réticences ou spéculations. La confirmation de cette décision renforcerait la trajectoire stable du projet, confirmée dès le début par Paul Magnette lors de la présentation du Master Plan pour la zone.

Photos : © Mariotti & associés

    >