La production de vin belge est nettement à la hausse en 2023
| |

La production de vin belge est nettement à la hausse en 2023

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Les vins blancs et mousseux connaissent la plus forte augmentation

 

La production totale de vin belge a augmenté de près de 13 % en 2023. La hausse la plus forte concernait les vins blancs (17 %) et les mousseux (53,8 % pour le rosé et 18 % pour le blanc). Le nombre de viticulteurs et d’hectares cultivés a également crû de plus de 11 %.

La tendance à la hausse de la production de vin belge se poursuit. La production record d’environ 3 millions de litres du millésime 2022, exceptionnellement bon, a été largement dépassée en 2023. Pas moins de 3.434.604 litres de vin ont été produits, soit une augmentation de près de 13 %.

Malgré une météo peu favorable, 2023 a de nouveau été une année vinicole prospère. La croissance de 13 % correspond parfaitement à la hausse du nombre de viticulteurs et d’hectares cultivés, laquelle a finalement atteint plus de 11 %.

Production en hausse tant en Flandre qu’en Wallonie

L’augmentation concerne tous les types de vin, à l’exception du vin rouge dont la production a chuté de 33 % en 2023. Ce recul s’explique principalement par les mauvaises conditions climatiques de l’été 2023, lesquelles ont entrainé un retard de maturité des raisins. En revanche, la production de vin mousseux rosé a explosé de 54 % et celle de vin mousseux blanc a augmenté de 19 %. La production de vin blanc a pour sa part crû de 17 % et celle du rosé de 9,5 %.

En 2022, la Flandre et la Wallonie ont produit la même quantité de litres de vin, mais ce rapport a légèrement changé en 2023. Avec 1.838.180 litres, la Wallonie a produit 53,5 % de la production viticole belge, tandis que la Flandre, avec 1.596.424 litres, ne représente plus que 46,5 % de la production belge.

Cette baisse générale en Flandre est principalement due aux diminutions dans les provinces d’Anvers (-7,8 %), du Limbourg (-6,4 %) et du Brabant flamand (-6,44 %). Les fortes hausses enregistrées dans les provinces de Flandre-Occidentale (29,5%) et Flandre-Orientale (35,8%) n’ont pas suffi à compenser ces diminutions. En Wallonie, en revanche, les chiffres sont positifs dans toutes les provinces, et se sont même envolés en province de Liège (35,3 %) et de Namur (31,2 %). Des augmentations plus faibles ont été observées dans les 3 autres provinces : Luxembourg (15,7 %), Hainaut (10,4 %) et Brabant wallon

(13,43 %).

Le nombre de viticulteurs et d’hectares toujours en plein essor

D’année en année, le nombre de viticulteurs belges augmente. En 2023, le pays recensait pas moins de 290 vignerons, contre 259 en 2022 et 237 en 2021. Il s’agit aussi bien d’amateurs que de professionnels.

Les hausses les plus importantes ont été constatées en Flandre. Elle comptait en effet 23 nouveaux vignerons (contre 8 en Wallonie). Les provinces en tête sont le Limbourg et la Flandre-Occidentale avec respectivement 7 et 5 nouveaux viticulteurs. En 2022, la Wallonie comptait environ 40 % des viticulteurs belges mais ce chiffre est tombé à 38 % en 2023, à la suite du grand nombre de nouveaux vignerons enregistré en Flandre. Ce chiffre reste toutefois supérieur aux 36 % de 2021, aux 32 % de 2020 et aux 25 % de 2019.

On observe la même tendance pour le nombre d’hectares de vignes  cultivés, avec 891 hectares en 2023 contre 801 hectares en 2022.

L’essor du vin orange

Le vin orange, aussi appelé « vin ambré » en raison de sa couleur orange caractéristique, gagne en popularité dans le monde viticole.

En général, les vins rouges sont issus de la macération du jus et de la peau des raisins rouges, avant que celle-ci ne soit retirée après une certaine période. Pour le vin blanc, les raisins blancs sont uniquement pressés et les peaux et pépins sont généralement retirés avant la fermentation.

Le vin orange est fabriqué selon le même procédé que le vin rouge, mais avec du raisin blanc. Les raisins macèrent ainsi avec la peau et les pépins durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ce procédé permet aux colorants et aux tanins présents dans la peau d’interagir avec le jus, ce qui donne un vin orange au profil aromatique assez complexe.

Cette ancienne technique viticole géorgienne progresse peu à peu en Europe, et désormais aussi en Belgique.

En 2023, quelques viticulteurs se targuaient déjà d’avoir essayé cette technique ancestrale. L’année dernière, la Flandre a produit 325 litres de vin orange. En 2023, la Wallonie en a comptabilisé 28 litres.

Les vins blancs et mousseux connaissent la plus forte augmentation
Les vins blancs et mousseux connaissent la plus forte augmentation

– Source : SPF Economie

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Publications similaires