Le Conseil de l’Europe adopte des directives « Petit déjeuner »
| | | | |

Le Conseil de l’Europe adopte des directives « Petit déjeuner »

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Le Conseil a formellement adopté récemment des règles actualisées relatives à la composition, l’étiquetage et la dénomination du miel, des jus de fruits, des confitures de fruits et du lait déshydraté.(…)

Principales améliorations :

 

Miel

Dans le cas des mélanges de miels, les nouvelles règles rendront l’étiquetage relatif aux pays d’origine plus clair, afin d’accroître la transparence et de combattre la fraude sur le miel. L’étiquetage indiquera les pays d’origine par ordre décroissant, sur la base du poids, ainsi que le pourcentage que chaque pays représente.

Les États membres peuvent décider, pour le miel mis sur le marché sur leur territoire, d’autoriser de n’indiquer que le pourcentage des quatre parts les plus importantes, à condition que ces pays représentent plus de 50 % du mélange.

Jus de fruits

Trois catégories de jus de fruits sont introduites, à savoir les « jus de fruits à teneur réduite en sucres », les « jus de fruits à base de concentré à teneur réduite en sucres » et les « jus de fruits concentrés à teneur réduite en sucres », afin de répondre à la demande croissante de produits à teneur réduite en sucres.

Grâce aux nouvelles normes, la mention « les jus de fruits ne contiennent que des sucres naturellement présents » peut désormais être apposée sur l’étiquette. Elle vise à améliorer l’information des consommateurs, étant donné que ceux-ci ne savent souvent pas faire la différence entre les jus de fruits (qui, par définition, ne peuvent pas contenir de sucres ajoutés) et les nectars de fruits.

Confitures

La teneur minimale en fruits sera augmentée et passera de 350 à 450 g/kilo dans les confitures, et de 450 à 500 g/kilo dans les confitures extra. Cela contribuera à réduire la quantité de sucres dans les confitures, ce qui permettra de rendre l’alimentation plus saine et de soutenir le marché des fruits.

Lait

Dans le cas du lait déshydraté, l’utilisation des traitements destinés à produire des produits laitiers déshydratés sans lactose sera autorisée.

Prochaines étapes

Cette législation sera publiée au Journal officiel de l’Union européenne et entrera en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication. Les nouvelles mesures seront applicables dans l’ensemble de l’Union européenne dans un délai de deux ans.

Contexte

La Commission (le commissaire à l’agriculture, Janusz Wojciechowski) a proposé de réviser certaines directives « petit-déjeuner » en avril 2023 en vue d’actualiser les normes de commercialisation de l’UE existantes et de veiller à leur utilisation cohérente dans l’ensemble de l’UE. – Source : Conseil de l’Union européenne

Photo© Bernard Rosenbaum

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires