Les infections sexuellement transmissibles sont à la hausse en Belgique
| | | | |

Les infections sexuellement transmissibles sont à la hausse en Belgique

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Sciensano Trafic Drogues

Les dernières données du réseau de laboratoires sentinelles (EPILABO) confirment la tendance à la hausse du nombre d’infections sexuellement transmissibles (IST) dans notre pays. Cette tendance se manifeste également dans le reste de l’Europe (voir la communication récente de l’ECDC (link is external)) https://www.ecdc.europa.eu/en/news-events/sti-cases-rise-across-europe .

Une analyse préliminaire des données jusque fin 2023, encore incomplètes, montre que l’augmentation s’est poursuivie l’année dernière. La chlamydia a été l’IST la plus souvent diagnostiquée en Belgique, tant dans la population générale que chez les femmes. Chez les hommes, la gonorrhée est devenue l’IST la plus fréquente en 2023. La syphilis est moins fréquente.

t1

La gonorrhée, en particulier, est en augmentation. Depuis 2019, l’augmentation des diagnostics de gonorrhée est nettement plus élevée que celle des infections par la chlamydia et la syphilis.

Plus de détails sur :

https://www.sciensano.be/sites/default/files/202403_epiupdate_sti_fr_final.pdf

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires