Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Les Belges n’ont manifestement pas perdu leur sens de la fête. L’année dernière, la catégorie des vins mousseux a augmenté de 6,8% en volume et de 14,3% en valeur.

En Belgique, le total des ventes chez nos grands distributeurs s’élèverait, pour l’ensemble des vins effervescents, à 42.244.000 bouteilles par an, apprenons-nous, ce qui semble confirmer que le Belge n’a pas perdu le sens de la fête. Avec quelle évolution ? Les chiffres MAT que nous livrent nos interlocuteurs évoquent une croissance en volume de 6,8%, et de 14,3% en valeur. Ceci en dépit de la baisse des ventes de vins mousseux durant le premier confinement, l’an dernier. Le prix moyen a légèrement augmenté (+0,50€) et s’établit à 7,95€.

Chez Carrefour, les ventes de ces vins effervescents ont progressé de 15% en volume et de 20% en valeur ,avec une part de marché de 16,8% (+1,0 point). En valeur, Hypermarché a augmenté sa performance de 13,8%, Market de 23,2% et Express de 28,2%. Ce dernier chiffre semble prouver que les achats, durant cette pandémie, ont profité aux magasins de quartier. En valeur, les hard discounters ont progressé de 9,4%. Le “poids promo” semble demeurer stable, et représente 35% de la valeur vendue. En parts de marché (valeur), toujours pour cette période, le champagne représente 36%, le cava 32%, le prosecco 15% (en nette progression), et les Crémants 5%. Chez Delhaize, pour les six premiers mois de l’année, le prosecco voit ses ventes augmenter de plus de 18%, tandis que le champagne progresse de presque 25% par rapport à la même époque de l’année dernière.
Source:.gondola.be