L’#hôpital du CHIREC Delta ouvre sa clinique de l’#endométrioseL’#hôpital du CHIREC Delta ouvre sa clinique de l’#endométriose

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Une Clinique de l’endométriose a été lancée début octobre sur le site Delta. Un trajet de soins mis au point en réponse à la demande croissante de prise en charge de cette pathologie complexe. L’endométriose est, certes, traitée au CHIREC depuis toujours, mais sa caractéristique est qu’elle requiert une prise en charge multidisciplinaire.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une pathologie inflammatoire chronique qui touche 10% des femmes et dont les formes cliniques sont diverses mais entrent principalement dans un tableau de douleurs chroniques et souvent d’infertilité.

Une équipe multidisciplinaire étoffée

L’équipe multidisciplinaire comporte les quatre gynécologues référents, une gynéco spécialisée en échographie du petit bassin, un gynéco spécialisé en PMA, des radiologues, un chirurgien digestif, un urologue, deux gastro-entérologues pour les écho-endoscopies, une algologue et une nutritionniste qui est aussi psychologue.

Une coordinatrice en lien avec le patient

Pour coordonner cette clinique, le CHIREC a mis à disposition une secrétaire coordinatrice qui se charge d’abord de proposer un rendez-vous chez l’un des gynécologues référents, puis qui organise dans un délai relativement court les différents rendez-vous nécessaires pour les examens de mise au point. Elle est le relais entre les patientes et les différents intervenants de la clinique.

Une concertation multidisciplinaire

Chaque patiente fait l’objet d’une discussion en concertations multidisciplinaires afin d’offrir la proposition thérapeutique la plus judicieuse.

Des plages de RMN dédiées

Une des volontés de cette clinique étant que le bilan initial de la patiente soit bouclé en un mois, le CHIREC a décidé de dédier des plages de RMN à ces patientes afin d’éviter les longues listes d’attente pour ces examens. La seule condition pour que la patiente puisse bénéficier d’une de ces plages dédiées est qu’elle fasse partie de la Clinique de l’endométriose.

    >