L’IRM Linac au service des patients de l’Institut Jules Bordet à Anderlecht

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Depuis le déménagement de l’Institut Jules Bordet et grâce à un financement de 6,5 millions d’euros de l’Association Jules Bordet, le Service de Radiothérapie peut compter sur un accélérateur linéaire aux fonctionnalités exceptionnelles pour soigner les patients touchés par le cancer: une IRM Linac 1.5 Tesla, la seule en Belgique. Les espoirs et avantages qu’offre cette machine sont nombreux. ​

De la radiothérapie adaptative en direct

L’IRM Linac combine la précision d’imagerie d’une IRM permettant de bien identifier la zone de traitement avec la puissance d’un accélérateur linéaire pour délivrer le traitement optimal. Cette combinaison permet ce que l’on appelle la radiothérapie « adaptative en direct ». Pour le patient, cela représente une approche personnalisée qui permet de façon journalière de modifier le traitement selon la morphologie du jour de la tumeur et des organes avoisinants. L’objectif est, d’une part, de minimiser la toxicité du traitement et augmenter le contrôle de la tumeur en optimisant la délivrance de la dose, et d’autre part, de préserver la qualité de vie du patient en limitant à 3 à 5 fois ses déplacements à l’hôpital. Un traitement classique dure environ entre 20 à 35 séances. ​

Un pas supplémentaire vers la médecine de demain

Cette machine permet de faire un pas supplémentaire vers la médecine de demain en obtenant des images fonctionnelles qui donnent des renseignements sur la biologie de la tumeur. L’étape suivante sera d’adapter le traitement à la biologie tumorale du moment, s’inscrivant ainsi dans la philosophie de la médecine ultra-personnalisée. Le recours à cette machine concerne principalement les patients avec des cancers de l’abdomen, du pelvis (prostate, rectum) ou techniquement difficiles à traiter comme les cancers du pancréas, du foie et des glandes surrénales. Différentes recherches sont également en cours.

Cinq patients pancréatiques ont intégré une étude randomisée innovante de stéréotaxie menée par l’Institut Jules Bordet et à laquelle plusieurs centres belges participent. Ces avancées témoignent de l’engagement de l’Institut Jules Bordet et de l’Hôpital Universitaire de Bruxelles à offrir des soins personnalisés et à la pointe de la technologie, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère de la radiothérapie oncologique.

A propos de l’Association Jules Bordet

La recherche contre le cancer à l’Institut Bordet est, depuis plus de 50 ans, indissociable de l’Association Jules Bordet (anciennement Les Amis de l’Institut Bordet). Premier donateur privé de l’Institut, l’ASBL lui a apporté, en un demi-siècle, plus de 150 millions d’euros qui lui ont permis de financer des centaines de projets de recherche et de réaliser des avancées majeures pour les malades. Fidèle à sa mission, l’Association Jules Bordet a d’ores et déjà libéré 18 millions d’euros pour le déploiement des activités de recherche dans le nouvel hôpital dont près de 6,5 millions d’euros pour l’acquisition, par l’Institut Bordet, de l’IRM-Linac 1,5 Tesla et de l’IRM de simulation.

Pour en savoir plus sur l’Association Jules Bordet, visitez le site web www.association-jules-bordet.be

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?