|

Orée-White Star 2-2 Messieurs Honneur

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


La grande illusion!

 

Après la belle victoire au Racing, nos Bleus se devaient de continuer sur le même lancée afin de ne pas faire une croix sur les play-offs. Seule solution, gagner les trois matchs restants. Une valse à trois temps comme chantait Jacques Brel. Premier temps, le White Star, des étoilés derniers au classement et descendants d’office. Manifestement, une rencontre difficilement perdable pour un Orée candidat au dernier carré. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué car nos amis everois n’ont plus rien à perdre et possèdent des joueurs d’un très bon niveau. L’infirmerie des Bleus est comme le carrefour Léonard en ce moment, complètement bouchée. François Sior, Philippe Simar, Manu Stockbroekx, Nicolas Bogaerts, Max Langer et Max Branicki sont blessés. Les jeunes Sacha Nicaise, Quentin Berden, Maximilian Cioni, Nathan Cousin et Noé Burnotte sont alignés en remplacement.

 

Le Muppet Show : « Il faut être très prudent mais normalement ça ne devrait pas poser de gros problèmes. Essayons de concrétiser cette lueur d’espoir. De la niaque de la niaque, de la niaque. Normalement, c’est sur des roulettes mais faisons attention. »

 

Victor Saint Martin (White Star) : « Je pense aujourd’hui que c’est un peu un match revanche pour nous suite à la mauvaise prestation de la semaine passée. Nous n’avons pas montré l’image réelle de l’équipe durant la dernière rencontre, surtout à la maison. »

 

Manu Stockbroekx : « Normalement, je recommence les entraînements la semaine prochaine. J’ai eu une déchirure de 7mm à l’ischio. Le White n’a plus rien à montrer, si on est une équipe du top 4, on doit le prouver en gagnant tous les matchs. »

 

Première mi-temps (2-0). 4e minute, longue incursion de Tomi Domene qui tente un revers. Edgar Reynaud stoppe du gant. 12e, beau une-deux entre Luca Masso et Ladislao Gencarelli, le tir de ce denier est peu dangereux. 15e, premier PC pour le White Star. Il est sorti par Dorian Thiéry et Lautaro Domene. L’interception du PC donne une contre-attaque rapide de Tomi Domene, ce dernier tente un beau revers en bout de course mais Edgar Reynaud est bien placé. 19e, Tomi Domene encore récupère un centre et smashe littéralement dans le but des étoilés 1/0. 21e, premier PC pour les Bleus. Il ne donnera rien. 22e, stroke pour l’Orée. Il est transformé par Tomi Domene 2/0. 26e, double essai de Ladislao Gencarelli et Tomi Domene mais le portier étoilé repousse à chaque fois. 31e, essai d’Arnaud Dykmans. 34e, deuxième PC pour le White. Magnifique phase des Rouges entre Grégory Gucassof et Corentin Desmet, ce dernier trouve le poteau de Vincent Vanasch.

 

Please enable images Please enable images

 

Deuxième mi-temps (2-2). 38e minute, Hugo Labouchère prend jaune 10 minutes et un troisième PC est sifflé pour le White Star. Vincent Vanasch déviera l’envoi des Étoilés. Les Everois prennent confiance et sont plus entreprenants, ils profitent de la supériorité numérique. L’Orée, quant à elle, n’arrive pas à marquer le troisième but qui tuerait le match. 52e, quatrième PC pour le White Star. Il est transformé par Victor Saint Martin 2/1. 55e, tip-in de Stan Branicki, les visités dégagent sur Ladislao Gencarelli qui tente un revers mais la balle passe au-dessus. Cyril Hermans prend une jaune 5 min. 63e, deuxième PC pour l’Orée. Il n’aboutit pas. 65e, centre de Quentin Berden sur Ladislao Gencarelli qui manque de tromper Edgar Reynaud d’un astucieux tip-in. 67e, en supériorité numérique, les Bleus décident de jouer en zone lors d’une attaque du White Star. Ce switch logique leur sera fatal. Louis Schoevaerdts se trouve seul en bord de cercle et envoie un magnifique revers qui trompe Vincent Vanasch 2/2. Stupeur et tremblements. Il reste deux minutes, le gardien des Bleus est sorti. La charge de la brigade légère a sonné, il faut remporter la victoire sous peine de rater le top 4. Malheureusement, le score ne bougera plus.

t1

 

Adieu veau, vache, cochon, couvée…(Perrette et le pot au lait de Jean de La Fontaine). Nos Bleus se sont tirés une balle dans le pied. Le match aurait dû être plié en première mi-temps en inscrivant le troisième but. Dommage, leur magnifique prestation au Racing n’aura pas servi à grand chose. Rendons hommage aux Étoilés qui ont joué sans complexe et sans jamais baissé les bras. Ils n’ont peut-être pas volé le match nul.

 

Maxime Neven (White Star) : « Première mi-temps plutôt pour l’Orée, ils nous mettent deux buts qui nous déstabilisent. Le goal de Victor en deuxième mi-temps nous remet dans la course. On y croit alors jusqu’au bout avec un terrible goal de Louis. Match présidé par un arbitrage que je trouve plutôt douteux dans les deux sens. »

 

Edgar Reynaud (White Star) : « L’Orée a commencé plus fort que nous, on est mené 2/0 au premier quart-temps. On a continué à garder une bonne mentalité en défendant solide et en se créant quelques occasions mais sans danger. Le mot d’ordre à la mi-temps était de marquer le premier but, cela aurait commencé à les faire douter. Et ça a fonctionné on y a cru jusqu’au bout. »

 

Dorian Thiéry : « Simplement, on a arrêté de jouer en deuxième mi-temps. On doit apprendre de nos erreurs car un match contre une équipe comme le White, on doit le gagner. C’est une récidive car contre Uccle, ça a été la même chose. »

 

NB

 

Orée : Vanasch, L. Domene, Thiéry, Willems, Labouchère, Dohmen, Masso, T. Domene, Gencarelli, Generet puis S. Branicki, Nicaise, Cioni, Berden, Cousin, Burnotte
White Star : Reynaud, Gucassoff, Aerts, Croonenberghs, Moretto, Dykmans, Vandenhaute, Harte, T. Neven, Desmet, Hermans, M. Neven, Flipse. Schoevaerdts, Saint Martin, Moens
Arbitres : Mme. M. Sergeant et Mme P. Cuypers
Cartes vertes : 24e Croonenberghs, 33e S.Branicki, 53e Vandenhaute, 64e Gucassoff
Cartes jaunes : 38e Labouchère et 55e Hermans
Les buts : 20e et 23e Tomi Domene (2-0), 52e Saint Martin, 65e Schoevaerdts
PC : Orée 2 et White Star 4

 

Prochaine rencontre
Dimanche 21 avril à 15h00 en déplacement au Léopold

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Publications similaires