Pour ne pas léguer vos dettes à vos proches, l’assurance solde restant dû est indispensable
| | | | |

Pour ne pas léguer vos dettes à vos proches, l’assurance solde restant dû est indispensable

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Toute personne ayant contracté un crédit hypothécaire ou souhaitant en contracter un a certainement entendu parler de l’assurance solde restant dû. Il s’agit d’une assurance décès temporaire : l’entreprise d’assurance paiera le solde de votre emprunt au cas où vous décéderiez avant d’en avoir remboursé la totalité. Vous devez en contrepartie payer une prime que vous pouvez régler en une fois ou par annuités.

Comme la probabilité de décès avant l’échéance du crédit augmente avec l’âge de l’emprunteur, la prime d’assurance solde restant dû va en faire autant. L’entreprise d’assurance vous demandera souvent de compléter un questionnaire médical ou de passer un examen médical. Ne trichez jamais : si l’assureur devait découvrir par la suite que vous avez dissimulé des problèmes médicaux au moment de souscrire le crédit, il pourrait refuser de payer le solde restant dû.

Vous souhaitez contracter un prêt hypothécaire et vous craignez que votre prime d’assurance solde restant dû ne soit inabordable parce que vous avez eu une maladie grave ? Vous avez dans certains cas le « droit à l’oubli ». Cela signifie concrètement que, à l’expiration d’un délai donné (souvent 10 ans), l’assureur ne peut plus tenir compte du fait que vous avez souffert d’une maladie grave.

t1

Imaginons que vous achetiez un gros appareil ménager à crédit et que le vendeur vous propose une assurance solde restant dû. Demandez-vous si le jeu en vaut vraiment la chandelle : son coût  est généralement très élevé. N’en souscrivez une que si vous craignez que vos proches rencontrent des problèmes financiers si vous veniez à décéder avant que le crédit à la consommation ne soit totalement remboursé.

– Source : Wikifin

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires