Une lecture pour comprendre la Shoah par balles en Europe de l’Est
|

Une lecture pour comprendre la Shoah par balles en Europe de l’Est

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Madame Gisèle Flachs est née 1935 à Przemyśl, située aujourd’hui dans le sud-est de la Pologne, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne. Elle a ensuite grandi à Boryslav, actuellement en Ukraine, dans la province de Galicie orientale. Cette région, comme tant d’autres d’Europe de l’Est, a été ballottée d’un gouvernement à l’autre, tour à tour habsbourgeois, polonais, soviétique, nazi, de nouveau soviétique, et enfin ukrainien.

Dans ces confins, cohabitaient des Polonais, des Ukrainiens, et des Juifs, représentant environ 10% de la population. Boryslav était une ville industrielle, près de Drohobytch : on y avait découvert du pétrole. La ville comptait environ 13.000 Juifs à la veille de la Seconde Guerre mondiale, dont la famille de Gisèle Flachs.

Lorsque l’Opération Barbarossa éclata, le 22 juin 1941, les Juifs de Galicie orientale furent immédiatement pris pour cibles. Des pogroms furent déclenchés. Celui de Boryslav commença le 2 juillet 1941 et fit entre 100 et 230 victimes juives. Durant l’occupation nazie de Boryslav, les Juifs – hommes, femmes et enfants – furent fusillés sur place ou déportés vers le centre de mise à mort de Bełżec ou encore dans des camps de travaux forcés comme à Janowska, à Lviv.

Sur ces territoires de l’Est, la Shoah s’est déroulée de manière immédiate et extrêmement brutale, dès les premiers jours de l’occupation nazie. Peu en réchappèrent. Peu témoignèrent par la suite. C’est pourquoi cette bande dessinée, retraçant le destin de madame Gisèle Flachs, est essentielle. Elle documente un aspect de la Shoah moins abordé dans les salles de classe. Elle met aussi en lumière le parcours d’une petite fille traquée parce que née juive, ainsi que tous les mécanismes – mais aussi le hasard – qui rendirent son sauvetage possible, dans des conditions souvent épouvantables de faim, de froid, de peur.

t1

Saluons l’immense courage de Mme Gisèle Flachs, qui témoigne sans relâche auprès des jeunes générations, avec une détermination infaillible et une douceur émouvante. à présent, cette bande dessinée pourra toucher un public plus nombreux, plus large.

Car elle est la voix de tous ceux qui se sont tus et qui reposent dans la terre de Boryslav. Préface de Marie Moutier-Bitan, Docteure en histoire contemporaine à l’EHESS et auteure de «Le Pacte Antisémite. Le début de la Shoah en Galicie orientale» aux Éditions Passés-Composés.

David Peeters est né à Bruxelles en 1964. Il est écrivain, peintre, dessinateur, sculpteur et illustrateur. Bref, Un artiste autodidacte et touche à tout. Il se définit comme « brusseleir et zievereir de formation ».

« Sous terre pour survivre. Tome 1 » de David Peeters aux Editions Lamiroy.

ISBN : 978-2-87595-920-1, 100 pages. Prix : 24 €.

Distribution : distribution@maisondelapoesie.com

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires