Vers la rénovation du n° 33 rue de la Loi à Bruxelles
| | | |

Vers la rénovation du n° 33 rue de la Loi à Bruxelles

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?


Dans le paysage urbain de Bruxelles, une demande de permis de construire modifiée a été déposée pour l’imposant bâtiment de la Rue de la Loi 33, connu sous le nom de The Isala Building. Cette demande émane de la société Infinito, une filiale d’Immobel, qui a acquis l’ancien siège de Petrofina Total en 2020. L’objectif principal de ce projet est la rénovation en profondeur de l’immeuble de bureaux, avec en prime l’intégration de nouvelles surfaces commerciales d’environ 500 mètres carrés. Ce projet est dessiné par Jaspers-Eyers Architects et Neutelings Riedijk Architects.

Cette nouvelle version de la demande de permis de construire, bien qu’envisageant une flexibilité dans la configuration des espaces de bureau afin de répondre aux éventuelles fluctuations du marché et aux évolutions des modalités de travail, ne prévoit pas l’intégration de logements. L’argumentation avancée par le développeur repose notamment sur les recommandations de la vision immobilière des institutions européennes.

Immobel insiste sur la nécessité de maintenir la majeure partie du projet en bureaux, totalisant une surface de 32.000 mètres carrés au-dessus du sol. Ceci est justifié par la volonté de permettre le redéploiement des bureaux des institutions européennes. L’entreprise souligne également que le projet est conforme aux dispositions planologiques en vigueur, étant situé dans une zone administrative dédiée principalement aux bureaux, selon le PRAS (Plan Régional d’Affectation du Sol).

t1

Les architectes impliqués dans ce projet ambitieux sont Jaspers-Eyers Architects et Neutelings Riedijk Architects. La demande initiale visait déjà une rénovation lourde de l’immeuble de bureaux, avec la démolition et la reconstruction d’une partie des bureaux, ainsi que la transformation d’une partie en espaces commerciaux. La demande modifiée, quant à elle, élargit la portée du projet en envisageant également la démolition et la reconstruction d’une partie en logements.

L’ambition de cette rénovation est clairement définie : combiner un bâtiment offrant le plus faible impact environnemental possible, un confort optimal pour ses occupants, une qualité architecturale remarquable, tout en maintenant une viabilité économique. La commission de concertation, où les parties prenantes auront l’opportunité de discuter et de soulever des questions concernant ce projet d’envergure, est prévue pour le 26 mars.

Photos : Jaspers-Eyers Architects

– Source : Architectura

    Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

    Publications similaires